mardi 30 septembre 2014

Plein feux sur le phénomène The Walking Dead

Après vous avoir fait découvrir les séries The 100 et Orange is the New Black, The Melting Pop fait, à l’aube de sa cinquième saison, le point sur la série dont tout le monde parle. 

En quatre saisons, The Walking Dead a réussi à s’imposer comme la série du moment. Suivie par près de 15 millions de téléspectateurs aux USA. La série est diffusée sur la chaîne câblée AMC. Comptant plus de 30 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, TWD est probablement l’une des séries les plus fédératrices de la décennie. 



À l’origine, The Walking Dead est une bande dessinée centrée sur un monde ou une grande partie de la population a été décimée par une épidémie ayant transformé ses victimes en zombies. Lancée en 2003, celle-ci à très vite séduit, les amateurs du genre tout autour du monde. 

Face à ce succès, la chaîne NBC décide de développer le projet en 2009, mais n’y donnera pas suite. Loin d’être enterré, le projet est en 2010, revenu à la vie afin d’être développé pour le câble. 

C’est le 31 octobre 2010, que la série débarque sur les écrans, gore, osée et bourrée de suspense, tout en développant l’aspect psychologique de ses personnages, TWD va au-delà des codes du genre. Ici, oublié les clichés plombant et maintes fois répétés des films et séries d’horreurs classiques, place à une lecture limpide faisant la part belle aux personnages. 

Car si TWD est aujourd’hui, le phénomène que tout le monde connaît, c’est avant tout grâce à sa galerie de têtes d’affiche. Les protagonistes de la série bénéficient tous de leurs spécificités et d’une entité propre qui fait leur originalité. Du shérif/héros trompé par sa femme, au casse-cou cocasse en passant par la mère de famille victime d’un mari violent et j’en passe, la série offre a ses téléspectateurs un véritable éventail de personnages authentiques. 

Une authenticité renforcée, par l’incertitude entourant le futur des héros. Dans TWD comme dans Lost à l’époque, chaque personnage est susceptible de mourir à tout instant, qu’importe son importance. Ainsi, en quatre saisons plus d’une quinzaine de personnages dits principaux ont trouvé la mort. De quoi renforcer la tension dramatique tout en renouvelant, le casting au fil des épisodes. 


Grâce à sa mécanique bien huilée, TWD a réussi à s’imposer en devenant en 2014, le drama numéro 1 des USA, devançant ainsi toutes les autres séries diffusées sur des réseaux gratuits. Adulée par le public et saluée par la critique,  la série est plus qu’un simple buzz. 



Considérée par de nombreux médias comme un phénomène de société, TWD dispose d'une véritable et fidèle communauté. Chaque fuite concernant le show, déclenche la folie des fans sur les réseaux sociaux. Face à cette effervescence, la chaîne câblée AMC a même décidé de commander un spin off [entendez série dérivée], de son programme phare. Un bon moyen de satisfaire les aficionados, mais un pari risqué qui pourrait bien lasser le public et ainsi mettre fin à la fureur The Walking Dead. Réponse dans quelques mois. 



Pour ne plus rien manquer retrouve The Melting Pop sur les réseaux sociaux!  

samedi 27 septembre 2014

Artist To Watch: Partie 3, les artistes masculins






Troisième et dernière partie de notre rubrique « Artist To Watch ». Après vous avoir fait découvrir des artistes féminines, puis des groupes et boys band à suivre découvrez aujourd’hui tout ce qu’il y a savoir sur ma sélection des  artistes masculins. 


dimanche 21 septembre 2014

Homophobie 2014: Le triste constat!



Si on pouvait penser qu’en 2014, l’homosexualité soit acceptée, il n’en est rien. La preuve en est, le récent cataclysme français concernant le mariage pour tous a fait les choux gras de la presse durant de nombreux mois. Si le gouvernement a finalement réussi à faire entrer sa loi en vigueur et si plusieurs pays à l’instar du Luxembourg, de l’Uruguay ou encore l’Angleterre ont également changés leur fusil d’épaule, plusieurs états reste sur leur position. 


 
Ainsi, plus de 80 nations sont encore jugées homophobes, un triste constat qui ne cesse de s’aggraver notamment en Russie où les agressions homophobes n’ont cessé de croitre ses derniers mois. Une situation qui s’explique tout naturellement par la loi votée en 2013 par le président Vladimir Poutine.
Passages à tabac, viols, assassinats, les chiffres parlent d’eux-mêmes dans un pays ou plus de 70% de la population se déclare méfiante vis-à-vis des autorités policières. Si plusieurs célébrités à l’instar du groupe Blondie, ont refusé de chanter sur le territoire, d’autres comme Yulia Volkova du duo t.A.T.u ont tenu des propos-chocs. 

Du cotés des mauvais élèves, on retrouve également, le Cameroun ou un comportement jugé trop féminin peut entraîner de graves poursuites judiciaires. L’Égypte n’est pas en reste, la destination rêvée de nombreux vacanciers fait vivre un véritable cauchemar à ses citoyens et ressortissants homosexuels. Au pays des pyramides, un simple soupçon est suffisant pour infliger les pires tortures.
Les lois pénalisant l’homosexualité sont de plus en plus nombreuses, mais pour se défendre face aux critiques, ces pays invoquent le respect des idéologies. 

En Russie, l'homophobie a atteint des sommets suite à la loi adopté par le gouvernement Poutine.

Des idéologies poussiéreuses, dictées par des valeurs conservatrices et désuètes. À l’heure où les réseaux sociaux sont en pleins essors, les mœurs fascistes de ces gouvernements ne peuvent plus rester camouflées. Il est grand temps de mettre en lumière et de faire cesser les discriminations dont souffrent  encore aujourd’hui des milliers d’individus. 

Le meilleur moyen d’abattre ses lois et encore d’en parler, de fédérer des voix qui toutes ensemble pourraient peut-être faire basculer un à un les territoires arbitraires où les droits de l’homme sont bafoués par des croyances outrepassées et inconcevables.


Signe la pétition pour contrer la Manif pour tous- Anti-Égalité! 

Pour ne plus rien manquer suis The Melting Pop sur les réseaux sociaux! 




mercredi 17 septembre 2014

Artist To Watch: Partie 2, les groupes.



Il y a quelques jours, The Melting Pop vous parlait d'artistes féminines talentueuses, mais pourtant peu connues. Pour cette deuxième édition, c'est Fumeur de souvenir qui prend la parole pour vous présenter de (plus ou moins) nouveaux groupes et boys bands qui valent le détour. J'entends déjà certains réfractaires respirer lourdement, se demandant POURQUOI faut-il toujours qu'il y ait de nouveaux groupes à midinettes émergents. Sachez, mesdames et messieurs, que la découverte de nouveaux boys bands, c'est comme le chocolat, ça ne se refuse pas !

Au programme dans cet article : Rixton, The Vamps, Union J, Justice Crew, The Janoskians et R5.

dimanche 14 septembre 2014

Artist To Watch: Partie 1, les artistes féminines.



Après une escapade pour vous faire découvrir la ville de Charleroi, ou encore un billet sur la difficulté de trouver un stage ou un emploi, The-Melting-Pop est de retour avec un nouvel article musical. 

Depuis le lancement du blog en juillet dernier, j’ai tenté de vous faire découvrir à travers mes articles des artistes venus d’horizons différents. Pour continuer sur cette lancée, j’ai décidé de consacrer trois de mes prochains articles à des artistes talentueux, mais pour le moment très peu connus chez nous. On débute aujourd’hui avec la catégorie artiste féminine. 

Alyssa Reid - Cassie Steele - Amelia Lily & Samantha Jade

11)      Alyssa Reid : Pour Alyssa, tout a commencé à 15 ans grâce au télécrochet canadien « Next Star ». L’adolescente ne gagnera pas la compétition, mais celle-ci lui permettra de sortir son premier single. Après quelques années de silence, elle reviendra sur le devant de la scène en 2011 grâce au single « Alone Again » issu de son premier album « The Game ». Véritable succès au Royaume-Uni, le titre sera certifié disque d’or.
En 2013, c’est avec le titre « Satisfaction Guarenteed » que la jeune femme fait son retour. Plus pop est plus produit que ses précédents morceaux, le titre lui aussi devenu disque d’or au Canada a devancé la sortie de son second opus « Time Bomb ». 



22)      Cassie Steele : Certains d’entre vous auront peut-être reconnu ici, Manny Santos de la série a succès « Degrassi : Nouvelle Génération ». La jeune femme ayant campé ce rôle pendant 9 années est aussi connue pour sa musique. Sa carrière a d’ailleurs commencé en 2005 avec son 1er opus « How Much For Happy » vendu à 25.000 exemplaires au Canada. En 2009, c’est sur un label indépendant qu’elle a tenté de séduire avec son deuxième album « Destructo Doll ». Depuis 2012 et en parallèle de sa carrière d’actrice, Cassie autoproduit ses propres titres. Elle a ainsi sorti en 2012 l’EP « Shifty » sur lequel figure le single « I Want You ». Récemment, c’est avec des titres plus sombres issus de l’EP « Patterns » que l’artiste a tenté de convaincre. Notons que la lyrics video de son dernier single Dream vient juste de sortir sur youtube!




33)      Amelia Lily : révélée en 2012,  par la huitième saison de X-Factor en Angleterre, Amelia a réussi à séduire les juges et le public jusqu’en final ou elle s’est inclinée face au girls-band « Little Mix ». Aussitôt l’émission terminée, elle a sorti ses premiers titres parmi lesquelles « You Bring me Joy » et « Shut Up & Give me Whatever You Got ». Malgré le bon accueil de ses titres, son premier album « Be a Fighter » sera sans cesse repoussé avant de voir sa sortie annulée. Pas abattue, la chanteuse est de retour depuis quelques jours avec le titre « California », annonciateur d’un premier album à paraitre. 



44)      Samantha Jade : De prime abord, Samantha semble avoir tout pour réussir pourtant l’artiste mène une carrière en dents de scie. Tout commence lorsqu’elle décide d’envoyer une de ses démos à une maison de disque. Très vite, la chanteuse se fait remarquer et signe en 2004 avec le label Jive Records. De ce partenariat, naitra en 2006, la BO du film « Step UP ». Pour faire suite à ce 1er essai, plusieurs titres verront le jour, mais l’album « My name is Samantha Jade » sera annulé. L’artiste décide donc de résilier son contrat et de signer avec un label indépendant pour lequel elle enregistrera l’album « Golden Touch » dont la sortie fut également annulée. En 2009, c’est sur l’album « One Love » de David Guetta que l’artiste pose sa voix. Voguant de déception en déception, elle décide en 2012 de se présenter au casting de la 4e saison de l’émission X-Factor en Australie. Se révélant de semaine en semaine, l’artiste remportera l’émission. Une victoire qui lui permettra de son sortir son 1er opus « Samantha Jade » composé de ses performances lors de l’émission ainsi que d’un titre inédit. Après le succès de cet album, l’artiste entrera en studio et sortira tour à tour les singles «Firestarter » « Soldier » ou encore « UP ! » 3 titres annonciateurs d’un nouvel album maintes fois repoussé et dont la sortie se fait attendre. 

 

Restez connecté sur les réseaux sociaux pour ne pas manquer la prochaine partie de la rubrique "Artist To Watch" 


dimanche 7 septembre 2014

De Bonnes Raisons d'Aimer Charleroi.


Si l’on en croit certains médias, certains articles, je vivrais dans la ville la plus moche du monde. Bizarrement, et bien que les critères de beautés soient discutables, ce n’est pas l’impression que j’en ressens.



Alors certes, il faut faire plus que lever les yeux au ciel pour découvrir la beauté de cette ville, mais je ne vis pas à New York ou à Paris et encore moins à Londres. Ici pas de trace d’un certain Big Ben, d’une statue prônant la liberté et pas non plus de dame fer grouillante de touristes. 

A Charleroi, la beauté est ailleurs. Probablement cachée derrière une mauvaise réputation lui empêchant de briller à sa juste valeur. Alors certes, la ville est un peu assombrie par ses heures de gloire générées par l’or noir, la Sambre n’est pas un long fleuve tranquille, mais, si on ouvre un peu les yeux, Charleroi est pleine de bons côtés.

Premièrement, Charleroi est une ville ou la culture tient une place prépondérante. L’Eden, L’Ancre, Le Vecteur, le ciné le Parc, le théâtre La Ruche, le BPS 22, Charleroi Danses et j’en passe, ici culturellement il n’y a pas quoi s’ennuyer. Pièces de théâtre, spectacles, expositions, concert, Charleroi est une ville vivante ou se mêle les univers. 

L'Ancre, L'Eden, Le Vecteur font partis des  hauts-lieux de la culture carolo.

Pour s’en persuader il n’y a qu’à jeter un œil sur les murs, repeints, graphés, tagués, ici l’art de rue tient une place importante. Ainsi, l’association Asphalte Biennale d’art urbain à entrepris de redorer le blason de la ville en lui redonnant des couleurs. Pour ce faire, ce sont les artistes qui ont été mis à contribution en parsemant un peu partout sur les façades de la ville des dessins, tous plus réussis les uns que les autres. 

Charleroi et l'art ne font qu'un .

Et les artistes, le pays noir n’en manque pas. S’il serait facile de citer les peintres Pierre Paulus, René Magritte ou encore  Charles Delporte, sortons des sentiers battus en citant le groupe rock Over Me, le rappeur Digital Bastard ou encore le controversé cinéaste Jean-Jacques Rousseau. 



Bien souvent critiquée, décriée, la ville de Charleroi réussit donc à émerger grâce à la culture. Mais ce n’est pas tout puisque les dirigeants ont décidés de reprendre la ville en main avec le projet Rive Gauche, ayant pour but de redynamiser le centre-ville. Centre commercial, hôtel, nouveaux logements, réaménagement du halage… la liste est longue, le projet d’une ampleur pharaonique, mais ce pari risqué pourrait remettre Charleroi dans la course et lui offrir enfin, la visibilité qu’elle mérite. 

Le projet "Rive Gauche" est censé ouvrir ses portes en 2017. 



Pour terminer, notons que la métropole est reliée par une vaste étendue de réseaux de transports en commun. Bus, métros, gare ferroviaire, aéroport. Charleroi est grâce à cela l’une des plaques tournantes de la Belgique, mais aussi de l’Europe.

Bien évidemment, d’autres pourront vous trouver des milliers de raisons de déconsidérer le Pays Noir, mais que serait une grande ville sans quelques petits détracteurs… ?


Pour ne plus rater aucun article follow TMP sur les réseaux sociaux. 



jeudi 4 septembre 2014

Blondie: 40 ans de carrière devenus légendaires !

Parce qu’un blog pop sans parler du légendaire groupe Blondie n’est pas réellement POP, on vous assène aujourd’hui, une piqûre de rappel avec un article 100% consacré aux  pionniers de la pop-music.



Formé en 1975, le groupe Blondie est composé de 5 membres : Chris Stein, Gary Valentine, Jimmy Destry, Clem Burke sans oublier l’iconique Deborah (Debbie) Harry. 

Si j’écrivais dans l’intro que Blondie était un groupe pop, ce serait une erreur de ma part de les réduire à un genre bien précis, car en bientôt 40 ans de carrière, la bande n’a cessée de surprendre et de se renouveler passant ainsi du rock, à la pop en passant par le disco, le reggae et j’en passe. 

C’est probablement ce mélange des genres qui fait de Blondie l’un des groupes les plus reconnus du monde musical. En 4 décennies et 11 albums à leur actif, la petite troupe de Debbie Harry a vendu près de 40 millions d’albums à travers le monde de quoi faire envier les artistes actuels. Mythiques, mais altruistes, ils n’hésitent ainsi pas à féliciter les populaires « One Direction » lors de la reprise de leur tube « One Way Or Another ». 



À l’aise avec son époque, la passionnée Debbie Harry (69 ans) déclare sans honte être fans des artistes récents en citant parmi ses nouvelles références, Nicki Minaj, Missy Elliot, Sky Ferreira, Lorde ou encore la controversée Miley Cyrus. Si l’artiste n’est pas avare en éloge, elle ne se gêne pas pour flinguer au passage certains de ses camarades en guerre avec la musique actuelle, les jugeant aigris et figés dans leur temps.

Une ouverture d’esprit qui a sans doute joué un rôle prépondérant dans la carrière du groupe, qui 40 ans après ses débuts continue de passionner toutes les générations. Adulé par le public, respecté par les professionnels,  le groupe reconnu de tous fait aujourd’hui office de véritable mythe. 

Un mythe fondé par une carrière honnête, parfois tumultueuse certes, mais mené tambour battant au rythme des succès, tels que « The Tide Is High », « Call Me », « Denis », « Atomic », «Heart of Glass » et j’en passe. Des tubes qui continueront de résonner durant des années et qui permettront à Blondie de perpétuer sur son trône durant quelques générations !