mercredi 29 octobre 2014

La récap' POP du mois d'octobre!



En regardant mes postes ce matin, je me suis rendu compte qu’il  y avait un petit moment que je ne vous avais pas écrit « Music ». Aujourd’hui, je remédie donc à  ce petit problème avec tous les évènements marquants de la POP de ces dernières semaines. 


mardi 28 octobre 2014

American Horror Story: Freakshow: Des monstres au top !

Aujourd'hui et afin de rester dans le thème Halloween, je vous écris en collaboration avec #FDS, un bref debriefing, de la série qui la plus horrifiante du moment.

Plus terrifiante et malsaine que jamais, la quatrième saison d'American Horror Story  glace chaque semaine le sang des Américains et des amateurs de streaming.

Après trois premières saisons remplies d'horreur et de succès, American Horror Story est donc de retour pour avec une nouvelle histoire remplies d'horreur et de rebondissements . Pour cette 4e  saison, Ryan Murphy et ses acteurs fétiches ont plantés le décor d'AHS au beau milieu de la Floride dans la ville de Jupiter.

On retrouve donc Jessica Lange, Evan Peters et Sarah Paulson dans un cirque itinérant où toutes sortes de « monstres » assurent un show original et hors du commun.

Sœurs siamoises, femme à barbe ou femme à trois seins, homme aux mains difformes, et autres bizarreries se retrouvent dans la grande famille du « Freak show » dirigée par la main de fer d'Elsa Mars (Jessica Lange).

Si vous êtes un fan de la série, vous n'êtes pas sans savoir que le réalisateur et scénariste aime les histoires complexes et la multiplication des phénomènes et personnages. En effet, pour Ryan Murphy, un cirque rempli de monstres n'était pas encore suffisant. Autour de la vie de ces héros effrayants et attachants tourne une tout autre personnalité, celle d'un clown qui ne donne pas véritablement envie de rire.

Dans la 4e saison d'American Horror Story, Sarah Paulson incarne Bette and Dot.


Un brin plus horrifiant, une allure moins sympathique et avec une tendance psychopathe, ce personnage un peu à part reste encore un mystère pour le public. Bien qu'il nous glace le sang à chacun de ses passages, le clown au masque angoissant est tout aussi intéressant et captivant que les autres.

Disparations tragiques, mystères et rebondissements en cascade, la recette fonctionne! En effet, avec près de 5 millions de fans sur FX, la série bat chaque semaine des records d'audience.  Cette année bien plus encore que les autres, la dernière scène fascine et rend encore plus insoutenable la durée d'attente. La communauté de fans de la série ne cesse de discuter autour des mystères et des secrets qui entourent le « Freak Show » et tous ses personnages étranges.

Face à ce succès, une 5e saison est d'ores et déjà signée. Seule ombre au tableau la désormais mythique Jessica Lange, a affirmé de pas vouloir en faire partie:

 "C'est un engagement de six mois par an. Ça va maintenant faire quatre ans de suite, j'ai besoin d'avoir plus de temps pour moi, je pense" avant d'ajouter:  "Une fois que ce sera fini et que j'aurai une année sans rien faire, qui sait ? Ce n'est peut-être pas la meilleure décision. Mais je pense que quatre ans à faire quelque chose, c'est suffisant".

Quoi qu'il en soit l'actrice laissera dernière elle, une  aventure qui a permis à un grand nombre de découvrir ou redécouvrir ses talents d'actrice et de chanteuse n'en témoigne son interprétation de  "Gods and Monsters" de Lana Del Rey diffusée dans le dans le dernier épisode.



Pour ne plus rien manquer de #TheMeltingPOP rejoins la communauté 

dimanche 19 octobre 2014

Charleroi: Quand le streetart redonne des couleurs au métro abandonné!



Souvenez-vous en septembre dernier, je vous faisais partager mes bonnes raisons d’aimer Charleroi. Face au succès de cet article, je reviens aujourd’hui vers vous avec quelques petites photos des plus beaux tags de la région. 


Si certains graffitis parfois d’un goût douteux ornent les murs de nos espaces publics, d’autres à l'abri des regards, tirent leur épingle du jeu grâce à une précision et un graphisme impeccable. 

C’est lors d’une escapade le long de la ligne de métro abandonné que les clichés qui vont suivre ont été réalisés. 


Ici, la nature n’est pas la seule à s’être emparée de la station. Des grapheurs et artistes de rues venus du monde entier sont venus et continuent de laisser leur trace.  Au pinceau, au rouleau ou à coups de bombe, les œuvres se suivent et laissent, aux curieux, le plaisir de vagabonder en plein cœur d’un endroit hors du commun. 

Si la désillusion qui entoure le lieu laissé à l’abandon en plein milieu de sa construction est palpable. Et si la vision de l’argent perdu dans les tunnels du métro peut parfois pour vous laisser sans voix. Les graffitis et fresques géantes viennent rendre des couleurs, redorer un endroit ou la vie semble s’être arrêtée. 
 

Bien plus qu’un cimetière industriel, ce métro qui était censé relier Charleroi à Châtelet, est aujourd’hui devenu le terrain de jeu préféré de nombreux artistes clandestins désireux d’assouvir leur passion, de laisser parler leur créativité, afin d’illuminer des murs qui n’auront malheureusement jamais eu la chance de briller.

Dragon Ball Z - By meshone


Pour ne plus rien manquer, rejoins #TheMeltingPOP sur les réseaux sociaux!  


samedi 11 octobre 2014

Bates Motel: que nous réserve la saison 3?



Alors que la première saison de Bates Motel bat son plein avec succès sur D17, une troisième saison est en préparation aux États-Unis, l’occasion de faire le point sur l’une des séries les plus 
« sanglante » du moment. 

Vera Farmiga & Freddie Highmore, incarnent Norma et Norman les protagonistes principaux de Bates Motel

Lancée en 2013 sur le réseau A&E, Bates Motel n’est pas une série comme les autres. Le show se plonge au cœur de l’adolescence dérangée de Norman Bates, le tueur de « Psychose » rendu célèbre par le romancier Robert Bloch et porté à l’écran en 1960, par le maître du genre Alfred Hitchcock

Bates Motel suit donc le quotidien de Norman Bates et de sa mère Norma devenue propriétaire d’un motel dans l’Oregon. Au cours de la première saison, c’est l’étrange relation mère-fils de Norma et Norman qui est mise en avant. L’amour inconditionnel qu’ils se portent l’un pour l’autre étant l’un des piliers de la série. Un amour chamboulé par l’arrivée de Bradley la bombe du lycée, bien décidée à faire chavirer le cœur de Norman joué par le talentueux et perturbant Freddie Highmore. L’acteur qui jouait le rôle d’Arthur dans la saga « Arthur et les Minimoys » a ici troqué sa bouille d’enfant contre un regard à vous glacer le sang.  Ainsi, tout au long de la première saison c’est à coup de disparitions tragiques et sanglantes que le téléspectateur est tenu en haleine. 


Freddie Highmore et Nicola Peltz
Dans la 2e saison, la relation malsaine de Norman et sa mère se détériore. Les problèmes s’amplifient pour Dylan le frère ainé tandis que les troubles de Norman sont de plus en plus présents de quoi venir entacher une photo de famille rongée par les erreurs. Dans le 10e et dernier épisode de la seconde saison, Norman va découvrir la vérité sur sa personnalité, une vérité qui dérange, mais qui laisse présager le meilleur pour la troisième saison qui débutera en mars prochain sur A&E. 

Selon les premières informations, Dylan devrait retrouver l’amour dans les bras d’une certaine Annika. De son côté, Nicola Peltz alias Bradley Martin la première petite amie de Norman devrait faire un retour tonitruant. De quoi inquiéter encore un peu plus la psychologiquement fragile Norma déjà mise à mal par la personnalité de plus en plus psychotique de son cher et tendre fils ! 

Pour ne plus rien manquer rejoins-nous sur les réseaux sociaux! 

vendredi 3 octobre 2014

Aretha Franklin: des reprises pour son retour



Je vous le disais déjà lors de l’écriture de mon article sur le légendaire groupe Blondie, revoir ses classiques, ça ne fait pas mal. Aujourd’hui, The Melting Pop, vous aide à redécouvrir ou découvrir pour les plus jeunes, la mythique Aretha Franklin. 

Son nom vous dit certainement quelque chose : 


  • Soit il vous remémore ses plus grands tubes à l’instar de « Respect » ou encore « I Never Loved a Man »  



  • Soit vous êtes un fervent adepte des télé-crochets et vous avez certainement déjà entendu l’un ou l’autre candidat écorcher ses plus grands classiques.


Quoi qu’il en soit, sachez que la Queen of Soul, c’est le surnom que lui a donné la presse au début de sa carrière est probablement, l’un des plus grands mythes de la soul et du R ‘N’B. Si vous pensiez que Beyoncé, Rihanna et les autres avaient tout inventé, vous faites fausse route. Avec près de 60 ans de carrière au compteur et une cinquantaine d’albums, Aretha est une des dernières légendes vivantes de l’industrie musicale. 

Des débuts fulgurants

Aretha Franklin Sings the Great Diva Classics sortira le 24 octobre 2014
Tout a démarré pour elle en 1956, et à l’époque, la jeune femme originaire de Memphis connaît des débuts fulgurants. Au fils des ans et des albums, elle deviendra l’une grandes dames de la musique américaine. La raison de son succès et de sa longévité ? Une voix puissante teintée de soul, mais aussi une discographie variée oscillant entre gospel, piano-voix, rock et rythm and soul.

Tout au long de sa carrière, la chanteuse s’est entourée des plus grands noms de la musique.  
De Tony Bennett, le nouvel acolyte de Lady Gaga en passant par Elton John, Céline Dion, Shania Twain ou encore sa défunte amie Whitney Houston. La liste de ses collaborations n’a d’égale que ses multiples récompenses. Dans les années 80, le célèbre magazine « Rolling Stone » l’a désigné pour grande artiste de tous les temps. Une aubaine pour celle qui a 72 ans détient le record de victoire aux Grammy Awards dans la catégorie « Best Vocal Performance » avec 11 prix à son actif. 


Très peu présente dans les médias, suite au flop de son dernier album paru en 2010. La chanteuse s’apprête à reconquérir les charts. Pour ce faire, elle a mis les petits plats dans les grands. Au programme, un disque de reprises issues du répertoire des plus grandes divas américaines.
Afin de se donner toutes les chances de séduire avec son nouveau projet, l’artiste propose en qualité de premier single,  une féroce réinterprétation de « Rolling In The Deep » d’Adèle. Plus puissant et pêchu que l’original, le titre parfaitement réarrangé à tout d’un tube en puissance. La tracklist de l’album laisse également espérer le meilleur. De Gloria Gaynor à Alicia Keys, la star se frottera aux grands noms de la musique pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Tracklist complète de l’album « Aretha Franklin Sings the Great Diva Classics »

1. "At Last" (Etta James Cover)
2. "Rolling in the Deep" (Adele Cover)
3. "Midnight Train to Georgia" (Gladys Knight and The Pips Cover)
4. "I Will Survive" (Gloria Gaynor Cover)
5. "People" (Barbra Streisand Cover)
6. "No One" (Alicia Keys Cover)
7. "I'm Every Woman" (Chaka Khan Cover) / "Respect"
8. "Teach Me Tonight" (Dinah Washington Cover)
9. "You Keep Me Hangin' On" (The Supremes Cover)
10. "Nothing Compares 2 U" (Sinéad O'Connor Cover)



 Pour ne plus rien manquer suis #TheMeltingPop sur les réseaux sociaux



jeudi 2 octobre 2014

Cheek To Cheek: Premier constat positif pour Lady Gaga.



Il y a quelques semaines, c’est perplexe que je vous écrivais un article à propos du changement de cap de la célèbre Lady Gaga. Plus sombre, l’artiste avait surpris tout le monde avec son nouveau style très obscur. 

"Cheek To Cheek" le pari risqué de Gaga
Revenue difficilement sur le devant de la scène fin 2013, avec son album « Artpop », qui a suscité toutes les critiques, Gaga s’était dite affectée par le succès modeste de son opus, écoulé tout de même à plus de 2 millions d’exemplaires à travers le monde et promus par les titres « Applause » ou « G.U.Y ». 

Affaiblie par les critiques virulentes concernant son travail, la chanteuse s’est pourtant lancée corps et âme dans une tournée mondiale, couronnée de succès. Passionnée et acharnée de travail, la chanteuse s’est dans la continuité lancé le pari fou de séduire le public avec un album de reprises des plus grands classiques du jazz enregistré en duo avec la légende Tony Bennett. 

Un projet risqué, qui de prime abord semblait avoir détourné l’artiste de ses fans inconditionnels. En effet, les singles « Anything Goes » ou encore « Nature Boy » boudés par les radios n’avaient pas secoué les charts. 



Un boycott probablement lié au changement de style radical, d’une artiste en peine dans le milieu fébrile de la musique. Une artiste en peine certes, mais loin d’être déchue. À l’écoute de son dernier projet certes moins fédérateur que ses précédents tubes. On découvre une Lady Gaga épanouie semblant avoir retrouvé l’étincelle qui a fait d’elle la popstar que le monde entier connait aujourd’hui. Une voix, un charisme et des reprises étonnantes à l’instar du très réussi « Bang Bang » rendu célèbrent par Cher. La Mother Monster offre ainsi à ses fans et surtout à ses nombreux détracteurs un album magistral, magnifiquement bien produit. 

 


 

Après une semaine passée, dans les charts mondiaux et bien qu’il soit encore trop tôt pour juger objectivement le succès ou non de l’album « Cheek To Cheek », nous pouvons lire entre les lignes des classements, que l’interprète de « Poker Face » est sur la bonne route pour réussir son pari, propulser en haut de l’affiche un album de jazz. Classé en première position aux USA et dans le top 10 de nombreux pays, le 4e album de la popstar s’est d’ores et déjà vendu à plus de 400.000 exemplaires de quoi faire taire ceux et celles qui la voyaient déjà finie. 




Pour ne plus rien manquer, abonnes-toi à The Melting Pop, sur les réseaux sociaux.