dimanche 30 novembre 2014

La récap'POP de novembre (partie 2)


Et voilà, le mois de novembre se termine déjà, quelques semaines sont déjà passées depuis notre dernière RECAP’POP, il est donc temps de remettre les pendules à l’heure pour faire le plein de nouveautés.

Madonna, G.R.L, Lady Gaga & Olly Murs ft Demi Lovato


On commence avec la superstar Madonna. L’artiste qui travaille actuellement sur son 13e album à paraitre au premier semestre 2013 vient de voir des démos fuiter sur le Net. C’est pendant ces vacances au Malawi que les titres « Rebel Heart » puis «  Wash All Over Me » feat Avicii, ont débarqués sur la toile. Au programme des titres pop, teintés d’une mélodie 90’s. Un univers aux antipodes de celui que la star avait pu explorer sur son précédent opus « MDNA » qui avait déçu le public et la critique. Pour son nouvel opus, l’interprète de « Give Me All Your Luvin’ » c’est entourée d’une équipe composée notamment de Pharell Williams, Natalia Kills, Alicia Keys. 

À l’écoute de ces deux titres, force est de constater que Madonna n’a pas dit son dernier mot et quelque chose me dit que ce nouveau projet risque de faire grand bruit. 


Si Madonna est sur le point de faire son grand retour, une autre popstar, Lady Gaga pour ne pas la citer vient de faire ses adieux (provisoires) à la scène. En effet, le 24 novembre dernier, la chanteuse a mis un terme à son « ArtPOP Ball Tour ».  

Après 79 concerts à guichets fermés à travers le monde, c’est devant le public du Bercy Arena de Paris et face aux internautes connectés via le Yahoo ! Live Stream que l’interprète de « Bad Romance » à entonner son dernier tour de chant. Mais que les Little Monsters se rassurent, Lady Gaga sera de retour sur scène dès le printemps 2015 afin de défendre face au public son album « Cheek To Cheek » enregistré en compagnie du jazzman Tony Bennett. Pas de repos pour la chanteuse qui sera par ailleurs durant les fêtes de fin d’année l’égérie de la marque H&M. 



Après le succès de ses deux premiers opus vendus respectivement à 1.26 million et 1.08 million d’exemplaires en Angleterre,  Olly Murs compte bien réitérer son succès ! Après le lead single « Wrapped Up » passé inaperçu chez nous, mais gros succès dans son pays natal, le chanteur sort l’artillerie lourde. Bien décidé à envahir les charts du monde entier. C’est avec la chanteuse américaine Demi Lovato qu’il a décidé de poursuivre l’exploitation de son nouvel album « Never Been Hurt ». 

L’association des deux artistes donne le titre « UP » à mi-chemin entre pop et folk, le titre a tout d’un tube. Entêtant et ensoleillé, « UP » risque bien de faire chavirer les classements de la planète.


On termine avec les G.R.L. Le Girls Band américain qui a perdu en septembre dernier sa lead vocale, (Simone Battle 25 ans) décédée des suites d’un suicide,  s’apprête à faire son retour. Le groupe créé par Robin Antin (Pussycat Dolls) est désormais composé de 4 membres (Emmalyn, Paula, Natasha et Lauren).

Si leur dernier fait d’armes « Ugly Heart » a rencontré un certain succès en Australie et en Angleterre, le groupe s’était fait discret suite à la disparition malheureuse de leur consœur. Mais dans l’ombre les filles préparent leur retour et c’est le titre « Lighthouse » annoncé comme un hommage à Simone qui fera office de nouveau single. L’extrait du titre qui avait surgit sur la toile début novembre a depuis été supprimé pour vous faire patienter voici donc un des derniers live du groupe en compagnie de Simone Battle. 



Pour ne pas manquer la prochaine RECAP, retrouve #TheMeltingPOP sur les réseaux sociaux.

mardi 25 novembre 2014

Culturiosité 2014: le graffiti envahit Charleroi



Je vous en parlais il y a quelques semaines, « Culturiosité » a pris ses quartiers à Charleroi. Après avoir assisté à l’inauguration et au vernissage d’une expo à « La Vie est Belge » un petit bar carolo branché, j’ai été amené à enfiler mon costume de reporter pour couvrir l’évènement graffiti. Évidemment, après avoir exploré, le métro abandonné de Charleroi et ses graffitis il s’agissait d’une suite logique. 

Culturiosité 2014 prenait ses quartiers au Boulevard Tirou pour son 2e jour


Culturiosité par Veks & Joks - Charleroi novembre 2014
Très tôt ce matin en compagnie de #FDS et par un froid incisif armés d’une caméra, d’un micro, d’un appareil photo, d’un ordinateur portable, d’un pied et j’en passe, nous nous sommes rendus aux colonnades du Boulevard Tirou à Charleroi. 



Pour ce deuxième jour de « Culturiosité » deux graffeurs carolos Veks et Joks étaient conviés. Après avoir recouvert les colonnades qui ne seront [malheureusement] plus qu’un souvenir avec l’avancement du projet « Rive Gauche » nos deux protagonistes ont sorti leurs bombes de peintures et ce sont mis au travail. 

Malgré le froid, c’est avec une précision étonnante et un talent certain qu’ils ont rendu hommage à la culture carolo. Coloré et tape-à-l'œil, le travail de nos deux artistes a tout au long de l’après-midi retenu l’attention de nombreux passants venus admirer l’évolution de leurs fresques. 


La presse et les partenaires « Culturiosité » (Full TV, Télésambre, Charleroi Danses…) avaient aussi fait le déplacement.


Après 5 longues heures de travail, les deux street-artistes ont rangé leur matériel. Ils auront le temps d’un après-midi fait revivre un des lieux les plus mémorables du « vieux Charleroi » ! 

Culturiosité par Veks & Joks - Charleroi novembre 2014 

Culturiosité par Veks & Joks - Charleroi novembre 2014

dimanche 23 novembre 2014

Hors-Champ: Michèle Noiret envoûte Charleroi Danses



La culture à Charleroi ? elle est partout ! Pour preuve, il y a quelques semaines, je me rendais au cinéma Le Parc pour visionner le film « Hannah Arendt ». Dans un tout autre registre, j’étais hier convié à Charleroi Danses pour assister au spectacle « Hors Champ » de la chorégraphe Belge Michèle Noiret. 

Le PITCH ? 

Un couple est invité à dîner dans la villa de Lise, dans une banlieue huppée. À peine sont-ils installés au salon, que le majordome et l'invité se reconnaissent. Le dîner n'aura jamais lieu. S'installe un parfum de mystère, d'angoisse, de violence. Des images brutales qui vous précipitent au cœur d'un drame dont on ne saura jamais s'il relève d'une réalité vécue, d'un tournage cinématographique ou d'un cauchemar. 



À peine arrivé aux Écuries de Charleroi Danses, l’atmosphère s’installe. Jeunes et moins jeunes se mêlent dans la foule en attendant l’ouverture des portes. Certains parlent du spectacle, tandis que d’autres sont occupés à prendre en photo la désormais célèbre Tour bleue.  Sur le coup de 20 heures, les portes s’ouvrent, le public s’installe. Pour la deuxième soirée consécutive, la troupe de Michèle Noiret s’apprête à s’emparer de la scène. Au programme : Un écran de cinéma, 5 danseurs et un caméraman. Les lumières s’éteignent, le spectacle peut commencer. 

Source: michele-noiret.be


D’emblée le spectateur se retrouve embarqué en plein cœur de la création et ce grâce a une double mise en scène mêlant à merveille les univers du cinéma et du théâtre. À l’écran, sur scène, l’œil se perd, virevolte et danse au rythme des comédiens. Des comédiens-danseurs qui relèvent avec brio ce double exercice. Justes, envoûtants, parfois inquiétants, la scène, l’écran, la salle semblent leur appartenir. Mention spéciale au duo Marielle Morales/Filipe Lourenço qui joue un couple tantôt sensuel, tantôt bestial. 

Si la mise en scène et les acteurs jouent un rôle prédominant, la valse des décors et également l’un des points forts d’un spectacle ou tout semble calculé au millimètre près.  Une écriture scénique travaillée que Michèle Noiret a voulue imprévisible et saisissante à l’instar de son univers. 

Réalité, fiction, rêve, cauchemar, souvenirs ? Telle est la question qui hante l’esprit du spectateur et bien vaniteux serait celui ou celle qui prétendrait détenir la réponse tant la complexité du spectacle est stupéfiante. 

En conclusion, « Hors-Champ » est un savant mélange d’ambigüité cinématographique et théâtrale, porté par des protagonistes de talents qui maîtrisent avec une dextérité déconcertante danse et comédie.  Un spectacle hors norme mené tambour battant par l’univers troublant et sans équivoque de Michèle Noiret. 

Suivez The Melting POP sur les réseaux sociaux. 

samedi 22 novembre 2014

Bebe Rexha: un talent à découvrir et à surveiller.



Aujourd’hui sur The Melting POP, je vous présente ma découverte du jour Bebe Rexha. Ce nom ne vous dit probablement rien, mais j’ai l’intuition que d’ici quelques mois vous ne miserez plus que sur elle. Portrait d’une artiste qui risque bien de truster le haut de l’affiche dans les prochains mois. 



Inconnue au bataillon il y a encore quelques mois, Bebe Rexha jeune artiste Albanienne de 25 ans installée à New York n’a pourtant rien à envier à personne. Dès son plus jeune, l’artiste se passionne pour la musique, si bien qu’elle montera pour la première fois sur scène à 4 ans. Spectacles, comédies musicales, très vite son talent sera reconnu et elle remportera même le prix très convoité de meilleur parolier dans la catégorie « adolescent » à l’académie des arts et des sciences de New York. 

Ce talent d’écriture Bleta, de son vrai nom le mettra d’ailleurs très vite au service des autres. Elle a aussi coécrit de nombreux titres que vous connaissez tous de « Monster » de Rihanna et Eminen à « Like a Champion » de Selena Gomez en passant par la superstar Madonna, la jeune femme est partout.
De 2010 à 2012, elle a également était la voix principale du groupe électro « Black Cards » crée par le leader des Fall Out Boy, Pete Wentz. Après deux années passées à sillonner l’Amérique, la chanteuse décide de quitter le groupe. 

Un départ qui lui permettra de signer quelques mois plus tard un contrat d’enregistrement avec la « Warner Bros Record ». Après quelques featuring passés inaperçus, l’artiste a sorti en 2014 son premier single solo « I Can’t Stop Drinking About You ». La piste électropop accompagnée d’un clip soigné et efficace n’a malheureusement pas rencontré le succès escompté aux États-Unis, mais qu’à cela ne tienne, Bebe n’a pas dit son dernier mot. 



Ainsi, vous pouvais désormais la retrouver sur « Yesterday » et « Hey Mama » deux titres du nouvel opus de David Guetta « Listen ».

L’entêtant « Hey Mama » enregistré en compagnie la superstar Nicki Minaj et du rappeur AfroJack dispose de toutes les qualités pour séduire les radios.  Puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, vous pouvez également entendre la voix de Bebe Rexha sur « Globalization » le 8e album de Pitbull à paraître le lundi 24 novembre. 



Des collaborations successives, qui ont pour but de préparer le public à l’arrivée imminente de son premier album produit par David Guetta. 

Une chose est sûre, vous n’avez pas fini d’entendre parler d’elle et quelque chose me dit que vous devriez surveiller attentivement les ondes et les charts d’ici les prochains mois ! Car l’artiste risque bien de faire des étincelles. Les paris sont ouverts. 



Retrouvez The Melting POP sur les réseaux sociaux .

FACEBOOK // TWITTER

samedi 15 novembre 2014

La récap' POP de novembre (Partie 1)



Suite au premier numéro bien accueilli, la RECAP' POP est de retour sur le blog. Au programme, un tour d’horizon des actus musicales à ne pas louper. 

Nicole Scherzinger, Gwen Stefani, Jessica Sutta, Elyar Fox, Samantha Jade & Fergie


Commençons par Gwen Stefani, actuellement assise dans un des fauteuils rouges de l’émission The Voice aux États-Unis, la chanteuse est revenue avec le coloré et psychédélique « Baby Don’t Lie".  Après un joli démarrage dans les classements du monde entier le titre s’est vite essoufflé dans les charts. Qu'à cela ne tienne, l’artiste est bien décidée à faire son comeback. Après « My Heart Is Open » sur le dernier opus des Maroon 5, place à « Together » sur le nouvel album de Calvin Harris. De jolies collaborations destinées à faire patienter le public avant la sortie du 3e album solo de la chanteuse. Un retour très attendu, en effet « The Sweet Escape » sa dernière galette est sortie en 2006. À noter que si Gwen prévoit un nouvel album solo, un retour des « No Doubt » n’est pas à exclure. 2015 risque donc d’être une année bien remplie pour l’interprète de « What You Waiting For » 



À l’instar de Gwen Stefani, une autre artiste ayant disparu des ondes a fait son retour récemment,  j’ai nommé Fergie. Début octobre, l’artiste est revenu avec le surprenant « L.A Love ». À des années lumières de l’électropop des Black Eyed Peas. Le titre aux sonorités reggae vient tout juste d’être affublé d’un clip. Coloré, sexy et bien produit celui-ci dispose de tous les ingrédients pour faire bondir le titre dans les classements. « L.A Love » est annonciateur du second album solo de Fergie. Après le succès de son premier opus « The Dutchess » en 2006, vendu à plus de 6 millions d’exemplaires, l’interprète de « Big Girls Don’t Cry » avait souhaité faire une pause afin de se concentrer sur sa vie de famille. Deux grossesses plus tard, la chanteuse des Black Eyed Peas n’a rien perdu de son sex-appeal et de son talent. 



Revenue l’été dernier avec le titre « Your Love » Nicole Scherzinger a sortie, il y a quelques semaines son 2e album solo. Intitulé « Big Fat Lie » l’album promu par les titres « Your Love » et « On The Rocks » n’a pas réussi à s’imposer puisqu’il est entré 17e du Billboard en Angleterre avant de s’effondrer sur la 72e marche. En France l’album n’a pour l’heure pas fait mieux que la 108e place. Des débuts difficiles donc, mais l’artiste ne lâche pas l’affaire puisqu’elle vient tout juste de dévoiler le 3e clip extrait de l’album. Et c’est la ballade « Run » qui a pour mission de faire remonter les ventes de « Big Fat Lie ». Attendue au tournant suite au succès en demi teinte de son premier album « Killer Love » l’ex-leader des Pussycat Dolls prépare déjà la suite puisqu’elle sera le 6 décembre prochain à l’affiche de la comédie musicale « Cats » dans laquelle elle interprétera le personnage de Grizabella.


Après Nicole Scherzinger, passons sans transition à Jessica Sutta une autre Pussycat Dolls. L’ex Pin-UP Doll prépare activement la sortie de son 1er opus solo « Feline Ressurection ». Alors que le projet « Sutta POP » promu entre 2011 et 2013 par les singles « I Wanna Be Bad » « Show Me » « Again » et Lights Out » semble être tombé à l’eau, l’artiste est aujourd’hui de retour avec le titre club « Candy ». Véritable pépite dance, le titre est pour l’heure disponible en téléchargement gratuit sur le SoundClound de l’artiste. La chanteuse a également posée sa voix sur le titre « For Myself » du groupe électropop Belge SX. Notons également que Jessica a démenti sur Twitter la rumeur qui l’annonçait comme représentante de la Suisse à l’Eurovision 2015.



Rappelez-vous, il y a quelques semaines je vous présentais dans ma rubrique « Artist To Watch » l’Australienne Samantha Jade. Après avoir fait danser l’Australie grâce à ses titres « Firestarter » « Soldier » et « UP », l’artiste prépare la sortie de son nouvel album nommé « Sweet Talk ». C’est le single du même nom qui aura la lourde tâche de promouvoir l’opus. Alors que la sortie du titre en téléchargement est prévue pour le 21 novembre sur Itunes, la gagnante de X-Factor Australia 2012  a dévoilé il y a quelques jours la version audio de son titre sur son compte VEVO. Relativement différent de ses dernières productions, la chanteuse innove et opte ici pour un titre aux sonorités 90’s. Un pari risqué, mais réussi.






On termine avec un garçon le seul de cette rubrique et non des moindres puisque c’est l’Anglais Elyar Fox qui à l’honneur de clôturer cet article. Celui que je vous présentais il y a quelques mois dans mon post sur la difficulté de passer du web à la scène vient tout juste de dévoiler son EP-Acoustic. Après l’insuccès de ses singles « Do It All Over Again » et « Billion Girls », le jeune homme quitte la pop et revient à ses premiers amours. Guitare à la main, voix posée son EP « Good Friends » est un véritable plaisir auditif. Au revoir les arrangements électrisants, bonjour la simplicité. Grâce à cet EP-Acoustic, le blondinet se rapproche de l’univers chaleureux de ses covers et c’est ce qu’il sait faire de mieux.


Rejoins The Melting POP sur les réseaux sociaux