mercredi 30 décembre 2015

The Melting POP: la rétrospective 2015

Tout au long de l'année 2015, The Melting POP vous a proposé des articles divers et variés. En cette fin d'année, l'heure est venue de faire le point sur les post que vous avez plébiscité. Récapitulatif mois après mois des articles qui ont retenu votre attention.



27 janvier 2015: Charleroi: Toutes les gares ont une histoire - 376 lectures 

En janvier 2015, ce qui vous a le plus séduit sur le blog est un article sur Charleroi. Rédigé en collaboration avec Jessie de FDS, cet article s'inscrivait dans la lignée des articles histoire-architecture. Travaillé en compagnie de ma comparse de toujours, ce post sur la gare de Charleroi vous faisait découvrir le passé de ce lieu imprégné d'histoires. 

17 février 2015: Les 5 couples LGBT les plus hypes de la télé US - 630 lectures 

Tout au long de l'année écoulée, cet article consacré aux couples LGBT de la télé US vous a passionné sur TMP. Porté entre autres, par les acteurs de Glee ou encore par le désormais mythique duo "Coliver" de la série How To Get Away With Murder, vous avez été plus de 600 à découvrir ce post. Un beau succès! 

29 mars 2015: Charleroi Danse(s) encore et encore - 371 lectures 

En mars 2015, The Melting POP et Fumeur de Souvenir étaient invités à découvrir en primeur les nouveaux locaux de Charleroi Danses. Étincelants, ces nouveaux lieux dessinés par l'architecte Jean Nouvel ont donné naissance à un article ou la beauté de la photographie rencontre l'élégance des mots.  


En avril, The Melting POP encore et toujours accompagné de Jessie de FDS créait sa 1re exposition. Intitulé "Merveilles ou Curiosités? La Licorne, le Géant et le Bézoard" ce projet a rassemblé durant 15 jours à Mons, le double de visiteurs attendus. Succès public et critique, cette 1re création 100% inédite vous a également captivé sur le blog. 

08 mai 2015: (BOYS) BAND I Mai 2015 - 272 lectures 

En mai, c'est Jessie de FDS qui remporte la mise grâce à sa chronique [Boys Band]. Au travers de ses post la blogueuse vous faisait découvrir ses opinions et ses découvertes musicales. Imprégnée par la culture Teenager, Jessie se prêtait au jeu de la critique musicale. Quelque peu absente ces derniers mois son retour est programmé, restez donc connecté! 

02 juin 2015: #SaveMyTetu - 260 lectures 

En juin, c'est une triste nouvelle qui l'emporte sur le blog. Et pour cause avec 260 lectures, c'est l'article de soutien au magazine Têtu qui s'offre le haut du classement. Hélas, malgré de nombreux soutiens le magazine mettait en juillet la clé sous la porte. Qu'importe depuis quelques semaines, les médias annoncent un retour de Têtu Mag pour 2016, on patiente et reste branché!

21 juillet 2015: DOROTHY le rock'n'roll à l'état pur - 365 lectures 

Durant l'été 2015, c'est la découverte rock'n'roll US Dorothy qui a le mieux fonctionné. Encore méconnue chez nous cette formation rock qui prépare actuellement son 1er album, ne devrait tarder à tourner en boucle dans vos salles de concert. On prend les paris! 

12 août 2015: Mons 2015: Que faire cet été?  633 lectures 

Au mois d’août, nombreux sont les articles à avoir fait le buzz. La série UnReal, Jack Falahee, une avalanche de visites est tombée sur le blog en ce mois caniculaire. Cependant, c'est le programme estival de Mons 2015 qui vous a le plus passionné. Avec ses 633 lectures, l'article se paie le luxe d'être le plus lu de l'histoire du blog, un joli coup de projecteur sur la culture qui a fait vivre Mons différemment durant toute l'année. 


Pour la rentrée, The Melting POP avait fait le tour des événements culturels à Charleroi, du Vecteur à l'Eden, le calendrier était chargé. Cependant, c'est l'article consacré à la réouverture du BPS22  qui vous a le plus intéressé. Véritable succès, le nouveau Musée d'art de La Province de Hainaut a réussi son pari amener l'art contemporain en plein coeur de Charleroi. 


En septembre, The Melting POP était recruté pour devenir l'un des chroniqueurs officiels de la Biennale de Charleroi Danses. C'est donc tout naturellement qu'en octobre, on retrouve l'une des critiques rédigées pour l'occasion. Décalée et décadent, c'est spectacle survolté "Mystery Magnet" qui remporte vos suffrages. 

26 novembre 2015: "Garçon Magazine" la presse LGBT autrement - 285 lectures 

Le mois dernier, c'est la découverte du nouveau papier LGBT "Garçon Magazine" qui vous a rassemblé. Il faut dire qu'après la fin prématurée de Têtu, la presse française manquait cruellement d'hétérogénéité. Se voulant proche de son public et ouvert aux nouvelles tendances, "Garçon Magazine" avait choisi de s'ouvrir à TMP pour son lancement, un choix judicieux! 

09 décembre 2015: Feu Chatterton: l'originalité française - 174 lectures 

Bien qu'il soit encore un peu tôt pour tirer des conclusions sur le dernier mois de l'année, on peut néanmoins citer la tendance émergente. Si les chiffres sont serrés, c'est pour l'heure l'article sur le quinquet français Feu! Chatterton qui décroche la première place sur le blog, une petite victoire à confirmer! 

Vu l'aurez compris, en 2015, The Melting POP a fait se qu'il sait faire de mieux, vous proposer des contenus divers et variés. La liste des articles précédemment cités en est la preuve. Musique, culture, architecture, télé ou encore tendances LGBT, sur TMP, il y en a pour tous les goûts. Merci à tous pour votre fidélité en 2015, en vous souhaitant d'ores et déjà une bonne année 2016! :) 

lundi 28 décembre 2015

Fashion #30: Fox

Aujourd'hui sur The Melting POP place au 30e post #look du blog. Au programme de ce post et de ces quelques clichés, l'une des modes les plus populaires de 2015, le renard. En effet, tout au long de l'année qui touche actuellement à sa fin, les renards ont dominé les gardes robes et les accessoires fashion. Sur nos pulls et T-shirts, en peluches, en taies d'oreiller, sur vos coques Iphone ou encore en version chaussettes, en 2015, la mode FOX a pris le pouvoir. Mignon ce petit compagnon roux à réussi à mettre tout le monde d'accord en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire. En attendant de savoir, qui de l'ours ou du raton-laveur dominera la mode en 2016, terminons 2015 en faisant honneur au t-shirt renard  ! 








What I Wore
Accessories: Primark, Claire's, Six // Beanie: Primark //  Boots: Webshop // Jeans: Bershka // Jumper : Bonobo // T-Shirt: L&L + Watch - Vaccari 

vendredi 25 décembre 2015

La récap'POP de décembre (partie 2)

L'année 2015 se termine doucement et pour terminer sur une note musicale, The Melting POP vous offre la dernière Récap'POP de l'année. Au programme de ce nouveau numéro, Elliphant, Neon Hitch et Kamaiyah.

Elliphant lance « Step Down » avant son 2e album

À quelques mois de la sortie dans les bacs de son deuxième album studio, Elliphant met les bouchées doubles. Pour cause , après avoir dévoilé sur le Net un titre de Noël - North Star - à son image, sombre et étonnant, la Suédoise propose le premier single officiel de son nouvel album.

Intitulé « Step Down » le titre pop et dynamique est donc le premier extrait de « Living Life Golden » à paraître le 25 mars prochain. Ce nouvel album fait suite à « A Good Idea » paru en 2013. Pour se deuxième opus, Elliphant s'est entourée d'une pléiade de producteurs reconnus parmi lesquels Joel Little (Lorde), Dr Luke (Kesha) ou encore Major Lazer (Mø). 



Neon Hitch remix « Freedom »

Maintes fois repoussé, « Eleutheromaniac »,  le premier album studio de Neon Hitch devrait paraître si tout va bien, au premier semestre 2016. Promu par de nombreux single à l'instar de « Yard Sale » ou encore « Sparks », le projet comportera notamment une collaboration avec Mark Ronson, qui a explosé en 2015 grâce au titre « Uptown Funk ».


Pour faire patienter ses fans, qui attendent cet opus depuis bientôt 2 ans, l'artiste britannique vient de remixer son single « Freedom » paru pour la 1er fois en janvier 2015. Plus rythmée et par conséquent plus radiophonique cette nouvelle version est disponible à l'écoute sur le Soundcloud de la chanteuse ainsi que sur un EP spécial comprenant 6 remix mit en ventes sur iTunes le 18 décembre dernier.



Kamaiyah, la prochaine révélation HIP-HOP ?

On termine l'année sur une découverte avec l'Américaine Kamaiyah. Découverte sur Soundcloud, l'artiste est non seulement la première femme à signer chez Big Money Gang (producteur de hip-hop indépendant), mais elle a aussi réussi l'exploit de mettre tout le monde d'accord avec son premier single paru il y a tout juste un mois.


Intitulé « How Does It Feel », ce premier morceau urbain et additif à souhait a ainsi séduit des géants de la musique indépendante à l'instar de Pitchfork ou encore The Fader. Dotée d'un flow et d'un sens de la mélodie assassin, la jeune femme qui a déjà collaboré avec de nombreux rappeurs sous le pseudonyme « Tha baybee » travaille actuellement sur une mixtape à paraître dans les mois qui viennent.  


jeudi 24 décembre 2015

Les adresses indispensables du blogueur

Jour de Noël oblige, The Melting POP décide de vous gâter. En effet, pour vous remercier de votre fidélité durant cette année presque totalement écoulée, TMP vous livre ses adresses indispensables pour bloguer. Liens utiles, sources d'inspirations découvrez grâce ce post, les URL à favoriser au plus vite! 



L'astuce de base pour alimenter correctement son blog, c'est de s'alimenter adéquatement soi-même. Le conseil peut paraître évident, mais au travers de cet article, je vais vous présenter les sites qui aident à mieux bloguer au quotidien. 

Synomynes.com: indispensable, utile et complet, ce site est une véritable mine d'or pour toute personne aimant écrire. Retrouver un mot qui vous a échappé, éviter les redondances, ou tout simplement embellir ses écrits, grâce à synomynes.com, vos textes se verront qualitativement rehaussés. Une aubaine dans la jungle des blogs qui à l'heure du 2.0, se veut de plus en plus exigeante. 

Photogramio.com: Depuis l'émergence d'Instagram, tout le monde ou presque s'est mis aux filtres photographiques. Cependant, l'application n'étant pas facilement accessible via un ordinateur, il faut trouver des solutions. À cet effet, photogramio est une sorte d'Instagram en ligne qui vous permettra de filtrer et de sauvegarder rapidement vos photos sur votre ordinateur pour ensuite les réutiliser sur votre blog. Simple, rapide et gratuit, photogramio offre une palette de filtres originaux qui donneront un second souffle à vos clichés. 

Outre ses deux adresses utiles, pour bien bloguer il faut tirer son inspiration de nombreuses sources. Premièrement, les réseaux sociaux, au quotidien, Facebook, Twitter, Tumblr ou encore Instagram seront vos alliés pour nourrir vos idées. Au travers des pages que vous suivez, mais également grâce aux partages de vos contacts, ces réseaux agiront comme un engrenage en perpétuel renouvellement. Souvent décriés, les réseaux sociaux ne sont donc pas totalement à oublier. 

Ensuite, il vous faudra également puiser dans l'immensité du web pour étayer encore un peu plus votre contenu. Pour TMP par exemple où les lignes directrices sont variées, nombreux sont les sites qui tournent en boucle dans mon historique. Pitchfork, Ultimate Music, Consequence of Sound, pour l'actualité musicale. UpfrontUSA et Allociné pour l'évolution des séries. Les Inrocks, Slate et le Huffington Post pour les news quotidiennes et la culture, mais aussi OUT et Gay Times pour le suivi LGBT. En plus de vous inspirer, vos sources si elles sont bien choisies auront tendance à étayer votre culture générale. 

Pour terminer, prenez soin de vous entourer de blogueurs de votre région qui vous conseilleront et vous aideront à vous renouveller. Chez The Melting POP par exemple, tout le monde ou presque connaît déjà Jessie de Fumeur de Souvenir, mais peu de personnes savent que le blog fait aussi partie de la communauté des blogueurs liégeois. Prenez donc d'assaut Google et autres groupes Facebook afin de savoir qui blog autour de vous ! 

lundi 21 décembre 2015

Lea Rue: la révélation belge

Et si pour une fois on partait faire un tour de l'autre côté de la Belgique? Souvent sous-estimée, l'industrie musicale flamande renferme quelques artistes de talent. Rassurez-vous, The Melting POP n'a pas décidé animé par la folie de vous écrire un post sur les K3 - Dieu merci ! - Non, au programme de ce nouveau post découverte, zoom sur Lea Rue



Lea Rue, de son vrai nom Emma Lauwers est une artiste belge née en 1993. Passionnée par la musique depuis son plus jeune âge, elle participe à l'âge de 12 ans à un concours télévisé: "Eurokids". Accompagnée de sa meilleure amie, elles forment le duo Jess'N Emmy et terminent à la troisième place du show, une position insuffisante pour décrocher le Saint-Graal: représenter la Belgique dans la version junior de l'Eurovision. Pas refroidie par cet échec la jeune femme entreprend des études de psychologie en gardant en tête son rêve de devenir chanteuse. En 2014, alors âgée de 20 ans, elle retente sa chance dans un télé-crochet en participant à la troisième saison de The Voice Van Vlanderen. Pour défendre sa place, elle choisit d'interpréter dans une version acoustique "You're The One That I Want" le titre culte du film "Grease". Malgré une voix fragile et hésitante, elle réussit à séduire les quatre jurés avant de choisir l'équipe d'Axelle Red pour continuer l'émission. Un choix judicieux, qui la porte alors jusqu'en demi-finale. 

Remarquée par un producteur, elle signe fin 2014 sur le label belge "Smash The House" spécialisé dans la musique électronique. Après quelques mois de silence et de travail, elle revient en juillet 2015 sous son nom de scène actuel et avec premier single "Can't Say No". Savant mélange de pop et d'électro, le titre réussit l'exploit d'entrer dans le TOP 20 des titres les plus vendus en Belgique, mais séduit également dans sa version deep-house remixée par le duo Broiler, la Norvège et la Suède qui lui accordent un véritable plébiscite. 

Devant le succès de son premier titre, l'ex-étudiante en psychologie propose donc tout naturellement, un nouveau single disponible en téléchargement depuis quelques jours. Intitulé "Sleep" le morceau reprends les ingrédients qui ont fait le succès de son prédécesseur, à savoir une voix planante et un beat sombre, mais entraînant. Déjà classé dans le TOP 10 des titres les plus téléchargés sur Itunes Belgique, le titre dispose de toutes les cartes en main pour devenir un hit. Accompagné d'un clip soigné et intrigant, mais également d'une version électro remixée par Lost Frequencies, "Sleep" devrait sans problème séduire les charts européens. Un succès mérité pour Lea Rue qui prépare actuellement un premier album à paraître en 2016. 


samedi 19 décembre 2015

#Exposition : En immersion avec Harry Fayt

Liège, Charleroi ? Habitué à vous proposer des contenus variés sur la Cité Ardente et le Pays Noir, The Melting POP lie aujourd’hui les deux, grâce à la nouvelle exposition du photographe Harry Fayt. 

Henry Fayt - "La fille au poisson rouge"


Originaire de Charleroi, Harry Fayt est un photographe de talent au parcours fabuleux. Adolescent, celui qui est aujourd’hui un artiste reconnu se passionne pour la mode et la photographie. Tout naturellement, il associe donc les deux en poursuivant des études dédiées à cet art. À la fin de son cursus, qu’il conclut avec succès, Fayt devient photographe pour la presse musicale. Ce n’est qu’en 2005, à l’âge de 26 ans qu’il décide d’ouvrir à Liège son propre studio de photographie, le premier pas vers une carrière hors du commun. En effet, c’est à partir de ce moment que les choses s’enchaînent. Ouverture d’un studio à New York, premières expositions, très vite le jeune carolo se forge un nom et une réputation. Véritable figure de proue de la photographie contemporaine, l’artiste qui a déjà mis Paris, Londres ou encore Monte-Carlo à ses pieds  expose aujourd’hui ses derniers travaux à Liège.

À la carte de ce nouveau projet Harry Fayt, propose au travers d’une vingtaine d’œuvres d’entrer en immersion dans son univers. Toujours désireux de mêler mode et photographie, il crée avec « Underwater » la prouesse de magnifier son travail d’un troisième arc qui lui est propre, la photographie subaquatique. Épris de cette technique qu’il effleure pour la première fois en 2008, Harry Fayt laisse parler à travers elle sa passion créatrice.

Épurés, minimalistes, captivants, les quelques 23 clichés qui composent cette exposition offrent aux visiteurs une mise en abîme où la perfection artistique n’a d’égale que la prouesse technique. Délicates, les créations respirent la fluidité tant la beauté des jeux de lumière semble épouser l’harmonie limpide et éthérée des corps capturés par le photographe.

Harry Fayt - "Enchaînée

Harry Fayt - "Stellar Nudes 07"

Harry Fayt - "Succubus 01"

Harry Fayt - " Bye Bye Blue Monday" & "Allo?"

Harry Fayt - "Freedom 06"

Harry Fayt - "The Islands"



Exposition « Underwater » depuis le 18 septembre 2015 et jusqu’au 16 janvier 2016 à la Travel Gallery – 23 Boulevard d’Avroy 4000 – Liège.  

mardi 15 décembre 2015

La récap'POP de décembre (partie 1)

Tous les quinze jours depuis plus d'un an, la Récap'POP prend possession du blog, pour vous présenter les nouveautés musicales de la quinzaine écoulée. Pour cet avant dernier numéro de 2015, pas question de déroger à la règle. Au programme de ce nouveau numéro Elle King, Foxes ainsi que le duo Mr Oizo et Charli XCX. 


Elle King poursuit avec « Under The Influence »

Pour faire suite au raz-de-marée « Ex’s And Oh’s » vendu à plus de 1,2 million d’exemplaires aux États-Unis, la rockeuse Elle King a choisi sur son 1er album « Love Stuff » une ballade percutante. De fait, c’est le titre « Under The Influence » que l’artiste et son équipe ont choisi de promouvoir.  3e piste de son premier opus composé de 12 titres, « Under The Influence » est une ballade soul poignante et intrépide.

Actuellement en tournée aux États-Unis, la chanteuse de 26 ans s’est récemment vue gratifiée d’une nomination aux Grammy Awards. Nommée pour son titre « Ex’s And Oh’s » dans la catégorie - meilleure performance rock – l’artiste qui fait face à James Bay ou encore Florence And The Machine a d’ores et déjà fait savoir qu’elle ne souhaitait pas l’emporter, mais que cette nomination était déjà pour elle une véritable consécration. 




Foxes envoûtante sur « If You Leave Me Now »

Ou s’arrêtera Foxes ? Quelques mois après « Body Talk », « Feet dont Fail Me Now », ou encore « Better Love » et avant la sortie du clip « Amazing » l’artiste britannique dévoile « If You Leave Me Now » 6e extrait de son deuxième album « All I Need ».

C’est lors de la soirée d’ouverture du « London Jazz Festival » le 13 novembre dernier que la chanteuse a performé pour la première fois ce nouveau morceau. Bourrée d’émotion et de fragilité, la ballade qui évoque un amour difficile, l’un des thèmes favoris de l’artiste, a été réarrangée pour coller au mieux à l’évènement qu’il défendait. Accompagnée d’un orchestre symphonique, l’interprète de « Let Go For Tonight » a livré une performance sans fausse note qui fait depuis quelques jours l’objet d’une vidéo officielle postée sur le compte Vevo de l’artiste. De quoi faire patienter les fans avant la sortie du 2e opus qui pointera son nez dans les bacs dès le 5 février. 



Mr Ozio fait chanter Charli XCX

À la fin des années 90’s Mr Ozio et sa marionnette jaune incontournable enflammaient les charts avec le mythique « Flat Beat ». Vendu à plus de 3 millions d’exemplaires dans le monde le titre s’était hissé sur la première place des charts en Angleterre et en Allemagne.

Derrière ce pseudonyme et son pantin mythique, se cache Quentin Dupieux, l’un des rois de l’électro française. Ultra discret, l’artiste de 41 ans, qui a le plus souvent continué à travailler dans l’ombre, diviulgue en cette fin d’année, le fruit d’un come-back qui s’annonce tonitruant. En effet, sur son compte « SoundCloud » l’artiste a mis en ligne un EP composé de 4 titres. Sur la piste principale « Hand In The Fire » le musicien partage l’affiche avec Charli XCX, l’une des révélations POP de l’année 2014. Frais et dansant, le morceau a tout d’un tube. À écouter en boucle !

Dans un tout autre registre, notons également que la jeune Charli XCX a récemment dévoilé un documentaire-choc sur le fait d’être une femme dans l’industrie musicale. Intitulé « The F World and Me », le film a été diffusé sur la BBC fin novembre et fait état d’une industrie sexiste, qui n’a de cesse d’utiliser l’image de la femme pour faire vendre. 


dimanche 13 décembre 2015

#Gourmandises : Les saveurs de Noël

À l'approche des fêtes de fin d'année, les rues de nos villes se sont transformées une à une en petits villages de Noël. Sapins, chalets, attractions, décorations et illuminations font désormais partie de notre quotidien. Offrant à leurs visiteurs, un véritable mélange de saveurs, les marchés de Noël sont, aussi l'occasion de satisfaire sa gourmandise. À cette occasion, The Melting POP s'est rendu sur le marché de Noël de Liège afin de vous faire saliver. 

Les chouchous 

Stars incontournables des marchés de Noël, les chouchous, ces petites cacahuètes caramélisées sont les principales responsables de l'odeur alléchante qui flotte actuellement dans nos centres-villes. Aussi séduisantes gustativement parlant que visuellement ces petits plaisirs d'hiver seront vos alliés principaux pour braver le froid lors de vos achats. 



les cuberdons 

Bonbon traditionnel de notre plat pays, le cuberdon est à l'instar de la bière ou du fromage, l'un des emblèmes de la Belgique. Si le lieu exact de son apparition reste flou et entouré de mystère, certains se plairont à dire que Liège est le berceau du cuberdon. Qu'il soit à la framboise, à l'orange, à la pistache ou à la violette, ce petit cône sucré sera sans aucun doute au pied de nombreux sapins le 25 décembre prochain. 



le nougat 

France, Italie, Irak?  Tout comme le cuberdon, l'origine du nougat est entourée de mystère. Qu'à cela ne tienne, depuis de nombreuses années, cette confiserie à base d’œufs, de miel et d'amandes a fièrement élu domicile sur les étalages de nos maraîchers. Ainsi, chaque année, petits et grands se laissent tenter par cette pâte moelleuse, qui succès obligent s'est décliné sous différentes formes. 



le chocolat 

À Noël, encore plus que durant le reste de l'année, il est impossible de faire l'impasse sur le chocolat. Noir, blanc, aux amandes, praliné, en forme de sapin ou de Père Noël, en décembre le chocolat est partout! Face à cette affluence, même les amoureux de la taille 0 ont vite fait de se laisser tenter. Après tout, pour commencer l'année sur de bonnes résolutions, mieux vaut avoir transgressé les anciennes. 


vendredi 11 décembre 2015

Fashion #29: le gilet barman

Après un peu moins d'un mois d'absence, la rubrique #LOOK est de retour sur le blog. Pour ce 29e post, je vous présente l'un de mes accessoires fétiche, le gilet barman. Déniché, il y a quelques années sur un webshop ce veston s'accorde harmonieusement bien avec mes chemises. Sobre, classe et original ce petit bijou stylistique octroie à votre outfit une touche chic sans faire trop habillé. 

Souvent considéré à tord comme l'accessoire des hommes d'affaires, le gilet barman peut se porter en toutes circonstances. De la journée lambda à l'université en passant par l'accessoire de soirée, accompagné d'une chemise ou d'un blazer celui qu'on nomme aussi le gilet sans manche offrira à votre style une touche d'originalité à ne pas négliger.













What I Wore: 

Accessories: Primark, Six, Claires // Beanie: Primark // Boots: Webshop // Jeans: Bershka // Shirt: Bonobo // T-Shirt: Primark // Waistcoast: Webshop + Watch. 

mercredi 9 décembre 2015

Feu! Chatterton: l'originalité française

Il y a quelques jours, The Melting POP recevait dans sa boîte aux lettres l'album "Ici le Jour (À Tout Enseveli)" du groupe français Feu! Chatterton. Minutie, pluralité artistique et musicale, découvrez et laissez-vous transporter par le talent de cette formation ingénieuse et singulière. 


Qui sont-ils? 

Quinquet français composé d'un chanteur Arthur, et de quatre musiciens Antoine, Clément, Raphael et Sébastien. Feu! Chatterton est le fruit de cinq rencontres artistiques. Le regroupement de cinq passionnés de musique, c'est évident, mais aussi, et surtout, soulignons-le, de littérature. La preuve de cet amour des mots est d'ailleurs le point d'ancrage de leur pseudonyme qui fait fortuitement référence, au regretté et mystique poète anglais Thomas Chatterton. Disparu à seulement 17 ans, celui que beaucoup appellent encore aujourd'hui le poète maudit a notamment inspiré des artistes tels que Serge Gainsbourg ou Alain Bashung. Des maîtres dans l'art de dompter les mots, qui sont eux-mêmes, aux cœurs des influences musicales dont se nourrit le groupe. Néanmoins et bien que le raccourci soit flatteur, il serait désinformer de réduire la bande parisienne à ces deux monuments de la chanson française. Pour cause, bien qu'il soit l'une des figures de proue de leur empreinte artistique, le rock est loin d'être la seule nuance qui les habite. Leur premier album "Ici le Jour (A Tout Enseveli)" pourrait d'ailleurs être considéré comme le témoignage, l'attestation de leur fascinant et mélodique pluralisme. 

L'album 

Paru le 16 octobre dernier, "Ici le Jour (À Tout Enseveli)" le premier album de Feu! Chattertone est le fruit de 3 années de travail acharné. Soutenu par la presse spécialisée - ils ont remporté en 2015 le concours Inrocks Lab - et porté aux nues par un public prospérant de festival en festival, le groupe aurait pu se reposer sur un engouement qui aurait glacé leur créativité. Que du contraire, les 12 pistes de l'album démontrent une méticulosité impériale qui redore le blason d'une industrie musicale française, un brin engourdie.

Ainsi, les textes intelligiblement imprégnés de poésie viennent souligner la beauté de la langue française. Ils emmènent avec eux, l'auditeur au sein de l'univers mélodramatique de ces dandys assumés. Tantôt rock'n'roll et transcendé, tantôt planant et envoûtant tel un Brel, les 5 comparses jonglent sans difficulté avec les instruments pour donner naissance à un album qu'il n'est rien de qualifier d'hétérogène. Sur la voix grave et séduisante d'Arthur, l'auditeur est transporté d'un titre à l'autre, du rock à la pop avant de chavirer sans accro, du coté du slam ou de la musique baroque. De fil en aiguille, les mélodies s'enchaînent, se démêlent et créent un ensemble subtilement étourdissant.

Parmi les réussites incontestées de ce premier opus, on retiendra le percutant "Boeing". Rythmé et dansant, le titre s'envole sur des refrains percutants et entêtants. Autre réussite, "Fou à Lier" qui fait aussi office de nouveau single. Rappelant avec nostalgie les meilleures compositions de Gainsbourg ou Renaud, le titre trépidant distille avec élégance un son new wave parfaitement maîtrisé.

Bonne surprise de la nouvelle scène rock française, Feu! Chatterton réussit l'exploit de resacraliser la langue de Molière tout en la faisant glisser sur des sonorités diverses domptées avec une aisance remarquable.


lundi 7 décembre 2015

Fashion Test #1: la "Man Braids"

Il y a quelques jours, le blog fêtait son 200e article. À cette occasion, The Melting POP a réfléchi afin de vous proposer encore et toujours plus de nouveautés. Après les découvertes musicales, les critiques culturelles ou encore les reportages photo, découvrez sur le blog, la catégorie « Fashion Test », une catégorie à travers laquelle seront décryptées toutes les tendances les plus loufoques du web.  Premier test, la « Man Braids ».



Après la mèche à la Justin Bieber ultra tendance chez les adolescents prépubères en 2010. Après les « sidecut » cette coupe qui signifiait « je suis rebelle, mais j’étais trop couillon pour tenter la boule à zéro ». Ou encore après la folie du « Man Bun » - Chérie j’te choppe un élastique, j’veux pas m’coiffer s’matin -, le web s’extasie depuis quelques semaines sur une nouvelle tendance capillaire la « Man Braids » traduisait : la tresse masculine.

Véritable épidémie virale, la « Man Braids » a envahi en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire Instagram, Tumblr et Pinterest. Ainsi, dans un premier temps cette tendance capillaire « hispterienne » a d’abord été vue sur la tête de nos barbus à chemise à carreaux. Ultra-virils et en même temps ultra-soignés nos amis les « hipsters » ont sans le savoir fait frémir le cuir chevelu de leurs concurrents principaux les « métrosexuels » qui leur ont aussitôt emboîté le pas. Déjà adepte du slim, de la crème de jour et de la synth-pop ultra-bobo mais tellement hype, les « métrosexuels » ne pouvaient que balancer leur fer à lisser face à l’émergence de ce nouveau mouvement capillaire.

Toison tressée à la française, les hommes de la planet-fashion se livrent donc une guerre sans merci sur les réseaux sociaux. En attendant de savoir si les racailles fans de Booba et de joggings se laissent tenter par la « Man Braids » et avant le retour de la gaufrette, cette tendance capillaire à succès initiée par Lorie, la chanteuse à texte de toute une génération,  The Melting POP a tenté l’expérience. TOP/FLOP? A vous de juger !



vendredi 4 décembre 2015

#Association: "Pro Velo" pour un monde qui roule

C’est bien connu, la pratique régulière d’une activité physique est l’un des meilleurs moyens de prévenir le corps contre les petits problèmes de santé auxquelles il peut être amené à faire face. Le sport favorise aussi le sommeil, aide à lutter contre l’anxiété tout en améliorant, le processus de vieillissement du corps. Cependant, il est parfois difficile de trouver le sport qui correspond le mieux à son corps, mais aussi à son agenda. À The Melting POP, le sport qui a le vent en poupe, face à ces longs mois d’hiver, c’est le vélo. Sport de plein air, le vélo est un sport accessible à tous et dont les bienfaits généraux ne sont plus à prouver.



À l’heure où les questions liées aux réchauffements climatiques se font de plus en plus nombreuses – on ne reviendra pas sur les sombres conclusions de la COP21  - la conception d’un monde où le vélo remplacerait la voiture se veut de plus en plus régulière. Certes, il est évident qu’un remplacement absolu n’est pas envisageable, mais l’idée de favoriser le vélo pour les petits déplacements pourrait épargner ou du moins retarder quelques déconvenues susceptibles d’endommager encore un peu plus notre petite planète.  

Désireux de vous faire découvrir, chaque jour de nouvelles choses, mais également pour vanter ce qui se fait de mieux dans notre plat pays. The Melting POP met aujourd’hui en lumière l’association « Pro Velo » active à Bruxelles et en Wallonie depuis 1992.

Née de l’association de plusieurs cyclistes ayant soif d’améliorer les aménagements cyclables, « Pro Velo » propose en partenariat avec diverses associations de faire entendre, la voix des cyclistes qu’ils soient professionnels, amateurs ou débutants. Mais ce n’est pas tout, « Pro Velo » se positionne également en « pro-chevalier » dans la course qui vise à contribuer au transfert modal de la voiture vers le vélo.

Au travers de plusieurs activités, l’ASBL belge fait le pari, tantôt de faire découvrir le vélo, tantôt de soutenir les cyclistes tout en menant des campagnes visant à promouvoir le vélo comme mode de déplacement.

Dans un tout autre registre, « Pro Velo » propose également à la vente des T-shirts originaux en coton BIO, conçus de manière artisanale. Mis en ventes dans les Maisons Cyclistes de Bruxelles, Mons, Ottignies, Namur et Liège ces T-shirts ont tous ou presque étaient conçus par les équipes internes. Disponible en version féminine et masculine ces T-shirts vendus au prix de 29€ permettent de soutenir l’association et le développement de ses activités.


À l’approche des fêtes de fin d’année, ces T-shirts originaux devraient sans aucun doute trouver leur place au pied du sapin. D’ailleurs, bonnes nouvelles pour les liégeois et les Bruxellois des éditions limités sont désormais proposées avec des imprimés inédits. Chez The Melting POP on a d’ores et déjà craqué et vous ? 





jeudi 3 décembre 2015

Zoom sur Gin Wigmore

Alors que son album « Blood to Bone» bat des records de vente en Nouvelle-Zélande, The Melting POP fait aujourd’hui le point sur la carrière de Gin Wigmore.



Originaire de Nouvelle-Zélande, Gin Wigmore est une chanteuse et musicienne âgée de 29 ans. Également auteur et compositeur tout commence pour elle en 2008, lorsqu’elle remporte un concours de composition à New York. Dotée d’une plume poignante et d’une voix déchirante, l’artiste se voit très vite proposer un contrat avec une maison de disque australienne. De cette première signature suit un EP porté par le titre « Hallejah » un hommage bouleversant à son père décédé, et un 1er album « Holly Smoke » paru en 2009 en Nouvelle-Zélande. Enregistré avec le groupe rock américain The Cardinal, l’opus qui jongle entre rock et folk s’écoule à plus 120.000 exemplaires en Nouvelle-Zélande et se paie même le luxe de se voir offrir une sortie US.

Forte de ce succès, l’artiste retourne en studio en 2010 pour enregistrer son deuxième opus « Gravel & Wine » qui sort en 2011 en Nouvelle-Zélande et en 2013 aux USA. Plus sombre et imprégné de sonorités rétro, ce second effort permet à la jeune femme d’asseoir sa notoriété aussi bien sur le continent océanique (Australie, Nouvelle-Zélande) qu’aux États Unis où bon nombre de ses titres seront utilisés sur des bandes originales, dans des publicités ou encore des séries. Souvent comparée à Amy Winehouse l’artiste déclare à l’instar de cette dernière panser ses blessures grâce à l’écriture et aux tatouages.

Ces blessures sont d’ailleurs le thème principal du 3e album de Gin paru en juin dernier. Encore plus sombre et plus torturé «Blood to Bone » est pour Gin Wigmore, le dernier chapitre de son ancienne vie. Désormais mariée, heureuse et vivant aux États-Unis, l’artiste a voulu sur ce troisième opus évoquer une dernière fois ses démons. Relations tumultueuses, adolescence difficile, l’artiste joue sur cet album la carte de la transparence. Un album que l’interprète de « New Rush » avoue avoir conçu dans la douleur : « Je voulais écrire, j’étais disposée à ça, mais il m’a fallu des mois pour aborder, pour comprendre ce que je voulais dire ». 

Malgré la difficulté, le résultat s’avère plus que réussi. Mélancolique, crépusculaire, obscure, ce troisième album fait la part belle à l’amour déchu et à la souffrance n’en témoignent les pistes « This Old Heart » « Black Parade » « 24 » ou encore « Nothing to no One ». Consciente d’aller mieux et d’avoir enfin trouvé une certaine sérénité l’artiste néo-zélandaise fait néanmoins sur cet opus, le lien avec le prochain chapitre de sa vie et peut-être par conséquent son prochain album. En effet, sur les deux premiers singles « New Rush » et « Written in The Water », Gin Wigmore fait allusion à sa nouvelle prospérité. Plus enjoués, plus lumineux, les deux titres et la pochette de l’album sont pour l’artiste des métaphores visant à montrer à son public qu’elle a enfin réussi à sortir la tête de l’eau. A ce sujet elle a déclaré en juin dernier dans une interview « Je suis en train de sortir de l’eau … la vie est faite de haut et de bas, c’est pour cela que j’ai voulu que mon album soit aussi doux que turbulent».

Récemment sacrée artiste féminine de l’année en Nouvelle-Zélande, l’interprète de « Saturday Smile » est actuellement en tournée dans son pays natal et en Australie pour défendre et écrire sur scène les prochains chapitres de sa vie.


mercredi 2 décembre 2015

#Exposition : « De Main de Maître », la main de l’homme au service de l’art

Quelques jours à peine après vous avoir présenté l’exposition « Jouet Star » The Melting POP était de retour au Musée de la Vie wallonne de Liège pour une nouvelle sortie culturelle. Au programme, le 21e Salon wallon des Métiers d’Art. Taxidermie, sculpture, joaillerie et autres chefs-d’œuvre de la  manufacture sont au centre de cette exposition Made In Wallonie.

« Une girafe dans une église », c’est sur cette phrase d’accroche imparable que le Musée de la Vie Wallonne de Liège communique son exposition « De Main de Maître » pièce centrale du 21e salon wallon des Métiers d’Art.

Ainsi, du 27 novembre au 31 décembre 2015, l’Espace Saint-Antoine se voit investi de diverses œuvres conçues méticuleusement et à la main par des artisans wallons. Au sein d’un espace somptueusement scénographié, le visiteur est amené à découvrir ce que l’artisanat wallon fait de mieux. Des splendides créations de la styliste Ann Piron, en passant par les majestueux violons de Dacil Martin Paillet, chacune des pièces de cette exposition témoigne de la richesse créative de la Wallonie et du savoir-faire de ses créateurs. Entre accomplissement, minutie et futurisme, ces travaux issus de l’imaginaire d’une trentaine d’artistes wallons – nommons-les comme tel sans chauvinisme – viennent redorer le blason d’un Made In Belgium qui, à l’instar de la Fabrique des Singes à Mons ou du concept-store MeltingPOP à Grez-Doiceau, tend de plus en plus à se développer.

100% gratuite et accessible à tous, l’exposition « De Main de Maître » n’est que la partie émergente du Salon wallon des Métiers d’Art qui proposera jusqu’au 31 décembre un florilège d’activités (concerts, conférences, défilés…) à découvrir plus en détail sur www.opmaliege.be.








samedi 28 novembre 2015

La récap'POP de novembre (partie 2)

La récap’POP, le rendez-vous musical bimensuel de The Melting POP est de retour sur le blog. Après un post allégé il y a deux semaines, on met aujourd’hui le cap sur la Suède et les USA avec Erik Hassle, le duo Lion Babe et le groupe rock Royal Republic.

Erik Hassle fait danser son malheur sur « Smaller »

Souvenez-vous, il y a quelques mois The Melting POP vous présentait Erik Hassle et son titre « No Words ». Véritable prodige de la pop suédoise, le jeune artiste de 27 ans et aujourd’hui de retour avec un tout nouveau son extrait de son 4e album à paraître en 2016. Intitulé « Smaller » le titre fait suite au décevant « Natural Born Lovers » paru en octobre dernier.

Sur « Smaller » Erik Hassle envoie du lourd grâce à un titre pop puissant et mélancolique sur lequel, il crie à qui veut l’entendre, que rien ni personne ne pourra l’aider à se remettre de son cœur brisé. Texte émouvant et mélodie positive, l’artiste réussit l’exploit de proposer à ses fans un oxymore auditif poignant et additif. 



Royal Republic : le rock décalé made in Suède

On reste en Suède avec le groupe Royal Republic fondée en 2007, cette formation suédoise de 4 membres connus pour ses clips et ses titres décalés, a récemment dévoilé un nouveau titre intitulé « When I See You Dance With Another ».

Premier extrait de leur troisième album à paraitre le 26 février 2016, « When I See You Dance With Another » reprend les ingrédients qui font la singularité et le succès de ce groupe énergique et charismatique. Punk-rock, humour et désinvolte ces 4 rescapés du Garage-rock n’ont nullement l’intention de se prendre au sérieux. On adhère !




Lion Babe s’envole pour les 70’s à la veille de son 1er opus

Il y a quelques mois, The Melting POP vous présentait les protagonistes de Lion Babe au travers de « Jump Hi » un titre mi-soul, mi-hip-hop dont le clip compte depuis, et c’est un record pour le duo,  1,5 million de vues sur YouTube. Considéré par de nombreux médias comme LE tandem à surveiller, Lion Babe à récemment envoyé aux radios, le titre « Where Do We Go ». Avec cette piste, le duo composé de Jillian Hervey et Lucas Goodman propose un retour réussi et surprenant pour les années 70’s.


Dans un autre temps, les deux New-Yorkais ont annoncé,  il y a quelques semaines, la sortie de leur premier opus simplement baptisé « Begin ». Composé de 14 titres parmi lesquelles « Jump Hi » et « Where Do We Go » l’album sortira le 22 janvier prochain et compte notamment une collaboration avec le hitmaker Pharell Williams