mardi 3 mai 2016

Fear The Walking Dead : Pourquoi la série déçoit-elle?

Habitué à vous présenter ses coups de cœur en matière de série, The Melting POP fait aujourd’hui une exception à la règle. En effet, dans ce nouvel article, nous allons essayer de comprendre pourquoi la série Fear The Walking Dead, série dérivée du mastodonte audimatique The Walking Dead, déçoit et ne séduit pas autant que sa grande sœur. Analyse !



Fin 2013, AMC, le network qui est dernier le succès phénoménal de la série The Walking Dead, annonçait le développement du spin off de sa série phare. Il faut dire qu’avec plus de 15 millions de téléspectateurs en moyenne en première diffusion, la série de zombies est de loin, le programme le plus regardé du câble US. Pour assurer le succès de son nouveau projet et pour conserver une certaine continuité, c’est Robert Kirkman, le père fondateur des comics The Walking Dead qui est appelé pour diriger le projet. Désireux de produire, une série différente et complémentaire, Kirkman décide, entouré d’une poignée de scénaristes, de centrer l’histoire de ce spin off sur les prémisses de la contamination. Une idée originale, bien loin des codes des spin off habituels qui se contentent le plus souvent d’extraire un personnage de la série mère pour le développer dans un autre environnement.

Muni d’un synopsis en béton et d’une solide fanbase qui attend avec impatience de découvrir le pourquoi du comment, Fear The Walking Dead démarre en trombe le 23 août 2015 devant plus de 10 millions de téléspectateurs. Un score impressionnant, mais toutefois nettement inférieur à la série originale. Les semaines qui suivent, l’écart se creuse encore un peu plus. Ainsi, si The Walking Dead  avait connu des débuts « timides » (5 millions de téléspectateurs) avant de s’envoler, Fear The Walking Dead fait le chemin inverse en terminant sa 1ère saison composée de six épisodes avec un peu plus de 6 millions de fans. Malgré une courbe d’audience en chute libre, la série est renouvelée pour une seconde saison prévue pour le printemps 2016.

Les raisons de la déception

Avec une perte de près de 4 millions de téléspectateurs au cours de sa première saison, et des audiences en deçà de celles réalisées par sa grande sœur, Fear The Walking Dead semble avoir failli à sa mission, rassembler et séduire les fans de la première heure. Pire sur internet, les fans et les critiques sont formels : Fear The Walking est qualitativement loin d’égaler son aînée. Une question se pose alors : Pourquoi la série déçoit-elle, alors que tout la prédestinait à être un succès public et critique ?

Les raisons sont simples, et malheureusement multiples, dès les premiers épisodes Fear The Walking Dead, qui ne peut éviter la comparaison avec la série l’originale fait pâle figure, et ce, sur de nombreux points. Manque de dynamisme, personnages antipathiques, mauvais jeu d’acteur, ou encore absence d’action et d’hémoglobine, Fear The Walking Dead, cumule et accumule les points faibles. Au fil des épisodes, la série stagne, et ce qui semblait de prime abord être une bonne idée (faire découvrir les débuts de la contamination) se révèle être un véritable poids pour la série qui perdue à son propre jeu, se retrouve à souffrir de son propre scénario. Ainsi, en voulant avancer lentement, les scénaristes semblent avoir oublié l’ingrédient clé du succès de The Walking Dead : tout le monde peut mourir à tout moment. Qui plus est, face des personnages principaux exempter de tout charisme, une ou deux têtes de moins auraient certainement inspiré l’empathie du téléspectateur envers les survivants et par la même occasion relancé une intrigue qui peine à convaincre.


Pour sa seconde saison, lancée le 10 avril dernier, la série continue de patauger dans les fausses bonnes idées. Pour cause, isolés en pleine mer sur un bateau, les survivants sont, durant les 3 premiers épisodes, reculés du chaos et les petites rencontres stériles et superflues qui viennent combler les épisodes ne font que ralentir un navire traînard et hésitant. En bref, à l’heure ou The Walking Dead continue après 6 six saisons à faire trépider ses fans d’impatience, Fear The Walking Dead (s’) échoue lentement. Cependant, les voyants sont au vert, en effet, sur les réseaux sociaux, les fans semblent enfin se laisser embarquer par l'histoire (dans le dernier épisode diffusé 2.04 - les personnages prennent de l'ampleur et la tension dramatique commence à se faire ressentir) . Cela sera -il suffisant? Ce regain d’intérêt augure t'il un une hausse qualitative? Rien n'est moins sûr. Quoi qu'il en soit, la série a d'ores et déjà était renouvelée pour une 3e saison. Affaire à suivre. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire