jeudi 23 juin 2016

Orange is the New Black saison 4 : L’art du binge-watching


Le 17 juin dernier, Netflix levait le voile sur la 4e saison de sa série phare « Orange is the New Black ». Moins d’une semaine plus tard, nombreux sont ceux à avoir dévoré l’intégralité de la saison. Il faut dire que comme à son habitude, la créatrice Jenji Kohan a fait fort en offrant aux fans du show de multiples moments d’anthologies. Pour faire face à l’interminable attente qui nous sépare de la saison 5 (à paraître en juin 2017 – tiendrons-nous seulement jusque-là ?) The Melting POP a décidé de lever le voile sur les éléments qui font cette quatrième saison, l’instigatrice du binge-watching ! 



Le retour de nos personnages favoris 

La force majeure d’« Orange is the New Black » ? Son casting évidemment. Et après un an d’attente pour les plus gourmands, on peut dire que ça fait du bien de retrouver nos détenues préférées. Toujours cloîtrées derrière les murs de Litchfield, Piper, Red, Alex et les autres n’ont pas fini de nous étonner. Ainsi, alors qu’une nouvelle salve de détenues vient grossir les rangs, on continue de suivre les aventures pleines de rebondissements de nos – gentilles – criminelles. Aux côtés d’une Piper (Taylor Schilling) toujours aussi « attachiante » on retrouve avec plaisir, la bonne humeur de Taystee (Danielle Brooks), la folie de Suzanne (Uzo Aduba) ou encore la jalousie maladive de Lorna Morello (Yael Stone). Cependant, les scénaristes n’ont pas encore usé toutes leurs cartouches et une poignée de prisonnières se révèlent dans ces nouveaux épisodes. Parmi elles, on retiendra la – très – bonne évolution de l’hilarante et attachante Lolly (Lory Petty), mais également l’étonnante face cachée de Blanca (Laura Gomez). 

De nouveaux personnages en haut en couleurs 

Comme annoncé dans le paragraphe précédent, nombreuses sont les recrues à faire leur arrivée dans la prison de Litchfield dans cette nouvelle saison, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les arrivantes apportent leur lot de surprise. Gang de skinheads, dominicaines ou encore musulmanes, « Orange is the New Black » étoffe sa diversité et son casting et ça marche du tonnerre ! Parmi les nouvelles venues, on mise tout sur Hapakuka (Jolene Purdy) la camarade de chambrée de Piper mais également sur Alison Abdullah (Amanda Stephen) qui vient renforcer les rangs du clan de Taystee. Tenez-vous prêt, quelque chose nous dit qu’elles n’ont pas fini de faire parler d’elles ! 

De l’amour, de l’humour et de la haine 

Pour ces 13 nouveaux épisodes, « OITNB » semble avoir décidé de jouer avec les nerfs de ses fans, et c’est que s’est totalement réussi. Entre histoires d’amour passionnantes, retours espérés (Natasha Lyonne, Laverne Cox) ou encore rebondissements en cascade, les scénaristes usent et abusent – en tout bien tout honneur – de leur savoir-faire, et l’envie d’engloutir un à un les épisodes en laissant l’entièreté du reste de sa vie de côté devient plus forte que tout. Bourrée de scènes burlesques, hilarantes et émouvantes, cette saison et également l’occasion de faire monter la tension entre détenues, mais également vis-à-vis de l’autorité. Une chose est sûre, personne n’est au bout de ses peines ! 

Une fin tragique 

En parlant d'être au bout de ses peines, si vous avez d’ores et déjà terminé la saison, vous ne vous êtes probablement toujours pas remis des derniers épisodes. Entre disparation tragique et insurrection. La fin de cette 4e saison continue sur sa lancée : jouer avec les nerfs et les émotions du spectateur. Face aux dernières scènes, force est de constater que l’attente sera longue. En attendant les premières fuites sur le scénario ou encore la date de diffusion de la 5e saison, il ne nous reste plus qu’une chose à faire, reprendre une part de gâteau en recommençant, la série depuis le début ! Promis juré, aucun risque d’indigestion à l’horizon ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire