dimanche 12 juin 2016

Zoom sur Laverne Cox : Qui est vraiment la nouvelle icône LGBT ?

Le 17 juin prochain, Netflix lèvera le voile sur la 4e saison de la série « Orange Is The New Black » : À cette occasion, The Melting POP a décidé de vous en dire davantage sur celle qui incarne le rôle de Sophia à l’écran. Lumière sur l’actrice et activiste LGBT Laverne Cox.

Depuis près de quatre saisons, Laverne Cox incarne dans la série « Orange Is The New Black », le personnage de Sophia Burset, une transgenre emprisonnée pour fraude financière. Un rôle fort et convaincant qui a ouvert une nouvelle voie à l’actrice, celle de porte-drapeau d’une communauté autrefois incomprise. Cependant, #OITNB n’est pas la première pierre de l’édifice construit par Laverne Cox. En effet, depuis de nombreuses années, celle qui est devenue en 2014, la seconde personne transgenre à être nommée aux Emmy Awards, se bat pour faire entendre sa voix et faire connaître au monde les tenants et les aboutissants de son combat.



Né en 1984 dans l’état d’Alabama, et vivant avec son frère jumeau et sa mère qui supporte trois jobs pour subvenir aux besoins de sa famille, Roderick – de son nom de naissance –  grandit dans une famille soudée. Hélas une ombre au tableau subsiste, le jeune garçon ne se sent pas homme. Dans une récente interview, l’actrice déclare « Tout le monde me disait que j’étais un petit garçon. Pourtant, à l’intérieur, je savais que j’étais une fille ». Persuadée de ce qu’elle est, Laverne se convainc, qu’à l’adolescence, elle deviendra celle qu’elle est réellement. Hélas, malgré les robes et le maquillage qu’elle emprunte parfois à celle qui lui a donné naissance, le changement ne survient pas. Incomprise par sa mère qui l’emmène voir un thérapeute à l’âge de 8 ans et considérée comme une dégénérée par ceux qui l’entourent, Laverne se réfugie dans la danse, un art qui selon ses dires lui aurait sauvé la vie. « La créativité, la performance, pour la première fois de ma vie, je faisais quelque chose auquel j’aspirais, je pense que ça m’a sauvé la vie » déclarait-elle en 2014. Malheureusement, les épreuves sont loin d’être terminées et à 11 ans lorsqu’elle découvre, qu’elle est attirée par les garçons, Laverne fait une tentative de suicide aux médicaments. Un triste épisode qui se soldera fort heureusement par quelques douleurs d’estomacs. À l’adolescence, elle quitte le domicile familial pour étudier les arts à New York, un nouveau départ qui petit à petit finira par lui ouvrir de nouvelles portes.

C’est durant cette période qu’elle décide de démarrer sa transition. De plus en plus à l’aise avec son corps, elle décide alors âgée de la vingtaine de poursuivre ses rêves et de se lancer dans la comédie. Court-métrage, séries, télé-réalité, Laverne Cox multiplie les apparitions parfois brèves et futiles. En 2010, elle produit « TRANSform Me » sa propre émission de télé pour la chaîne VH1. Malgré l’échec l’émission permet à la jeune femme de se faire un nom dans le milieu LGBT. Hélas, sa petite notoriété ne permet pas encore à l’actrice de payer ses factures et pour subvenir à ses besoins, elle décide de travailler à temps partiel dans un restaurant new-yorkais.

En 2012, elle est repérée pour intégrer le casting d’« Orange Is The New Black » l’une des premières productions originales du réseau Netflix. Centrée sur le quotidien touchant et tourmenté d’une poignée de détenues, la série fait très vite parler d’elle. Elle permet même au service de streaming américain d’étendre son offre à mesure que le nombre de ses abonnés s’accumule. Acclamé par la critique et encensé par le public #OITNB permet à ses actrices pour la plupart peu connues d’accroître leur notoriété. Parmi elles, Laverne qui incarne Sophia Burset une détenue en pré-transition, est probablement le plus bel exemple de réussite. Il faut dire que grâce à son rôle, l’actrice a réussie à faire bouger les choses. Multipliant les conférences et les messages d’ouvertures, Laverne est très rapidement devenue la porte-parole d’une communauté jusqu’alors sous-représentée. Portée au rang d’icône par les communautés LGBT et idolâtrée par les médias – elle est la première personne transgenre à avoir fait la couverture du TIMES – elle ne s’est pas laissé dévorer par la célébrité. Que du contraire, l’interprète de Sophia s’est méticuleusement servi sa naissante popularité pour poursuivre son combat, celui de faire entendre la voix des personnes transgenres. De fait entre conférences pour l’égalité et rendez-vous à la Maison Blanche, Laverne Cox n’a cessé en l’espace de quelques années de faire évoluer les mentalités.

Malgré son activisme, la star n’en délaisse pas pour autant sa carrière. Ainsi, outre son personnage dans la série qui la fait connaître, Laverne Cox multiplie les projets ambitieux. Apparitions dans des séries TV à succès (Faking It, Mindy Project, …), un rôle majeur dans le remake du Rocky Horror Picture Show ou encore des films d’auteur, l’actrice n’a pas fini son ascension. Désormais à l’aise avec son corps – elle déclarait en 2015, ne pas vouloir subir de chirurgie esthétique pour féminiser son visage – l’actrice l’est aussi avec sa famille. En effet, depuis quelques années, sa relation avec sa mère s’est améliorée et les incompréhensions du passé ont été oubliées. Autre preuve de cette harmonie familiale retrouvée, c’est son frère jumeau le musicien M Lamar qui prête ses traits au personnage de Sophia avant sa transition dans la série pénitentiaire à succès.


Malgré cette récente béatitude, Laverne Cox garde la tête sur les épaules, pour preuve elle a attendu le tournage de la 2e saison de #OITNB pour quitter son emploi de serveuse, une belle preuve d’authenticité et de pertinence pour ne pas dire un exemple à suivre. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire