dimanche 2 octobre 2016

How To Get Away With Murder saison 3 : l’année de tous les dangers

En 2014, « How To Get Away With Murder », était lancé en grande pompe sur le réseau ABC. Avec en moyenne plus de 10 millions de téléspectateurs pour sa première saison, la série de Shonda Rhimes et Pete Nowalk s’était vue renouvelée sans difficulté pour une seconde saison. Bourrée de rebondissement inattendu, cette deuxième salve d’épisodes réussissait un an plus tard, le pari de ne pas sombrer dans la répétitivité. Hélas, malgré une qualité scénaristique certaine, les audiences de la 2e saison affichaient en juin dernier une baisse de près de 40%.  Alors que la saison 3 vient tout juste d’être lancée, The Melting POP s’est intéressé à la série et à son avenir… Enquête. 



Des audiences en bernes et un concept fragile  

Depuis son lancement en 2014, « How To Get Away With Murder » a perdu plus de 50% de son public. Si les audiences de la seconde saison sont restées satisfaisantes en oscillant autour des 7 millions de téléspectateurs en moyenne, le premier épisode de la saison 3 n’a séduit que 5 millions d’Américains. Autrefois diffusé après « Scandal » dans la sacro-sainte soirée du #TGIT, le show est désormais handicapé par un lead-in très faible en la présence de "Notorious" (une nouvelle série signée Josh Berman) qui peine à convaincre. Cependant, la série portée par Piper Perabo n’est pas l’unique responsable de l’érosion de l’audience. Premièrement, le show souffre comme de nombreux autres d’un essoufflement dû à son vieillissement (aux USA plus une série vieillit, moins la promotion est importante), mais également d’un concept bâti sur un fil rouge qui lui empêche d’ameuter dans ses rangs de nouveaux téléspectateurs. De fait, difficile d’accrocher à #HTGWM en chemin, les histoires, les liaisons et les rebondissements hebdomadaires ne permettant pas aux téléspectateurs d’arriver en cours de route. Ensuite, et même si la qualité est toujours au rendez-vous, le fait qu’Analyse et ses Keating Five passent sans arrêt entre les balles, jouent certainement sur la crédibilité du scénario. Malgré, les morts successives de Rebecca, de Sam ou encore d’Emily Sinclair, aucun des protagonistes n’a jamais été mis en cause, certes on adore voir nos personnages favoris échapper à la justice, mais pour les plus terre-à-terre, ça commence à faire beaucoup. 

Pour la 3e saison, les scénaristes ont donc décidé de renverser la tendance, en jouant sur la possible disparition d’un personnage phare. À la fin du 1er épisode de la saison 3, on retrouve ainsi Annalise en larmes, devant un brancard recouvert d’un drap blanc. Qui gît sous celui-ci ? Nate, Bonnie, Eve ou un de ses fidèles élèves, tout l’intérêt de cette nouvelle saison est caché derrière cette question. Pour agrémenter le tout, les scénaristes ont également décidé de pimenter les relations entre nos personnages préférés entre la séparation du couple « Coliver » qui sera désormais contraint de travailler ensemble et les liaisons dangereuses de Laurel et Wes d’un côté et de Michaela et Asher de l’autre, les prochains épisodes devraient être riches en surprises. Celles-ci seront-elles suffisantes pour captiver le public et donc faire remonter la courbe des audiences, rien n’est moins sûr. Quoi qu'il en soit, la troisième saison ne fait que commencer et avant de s’inquiéter d’une possible annulation, continuons de suffoquer entre chaque épisode, tout en croisant les doigts pour que nos personnages préférés soient épargnés par la cruauté des auteurs.  

1 commentaire:

  1. Avis à tous les fans : Si Coliver n'est pas de retour pour l'épisode 3, je propose qu'on lance une pétition sur le net et qu'on boycott cette série ! Voilà !

    RépondreSupprimer