mercredi 19 octobre 2016

La Féline : quand les mots rencontrent la POP

Décidément, le mois d’octobre est riche en découvertes sur The Melting POP, pour cause on continue aujourd’hui nos aventures musicales aux côtés de La Féline, une formation française qui vaut le détour. Promis, on ne fera pas de blague basée sur le champ lexical du chat. Aucune griffe dehors, on y va en douceur et on se laisse porter par un univers bourré d’influences et de références ou la POP se veut aussi jouissive qu’astucieuse. 



Depuis ses débuts en 2009, le groupe La Féline n’a cessé d’entretenir son propre mythe grâce à une POP avant-gardiste soutenue par des textes poétiques qui nous laisseraient presque croire au mariage de la littérature et de la chanson française. Pour se rendre compte de l’existence d’un tel chef-d'œuvre, il suffit d’écouter le pudique et succulent « Mistery Train » paru en 2009 sur l’EP « Super Mystère ». Sur ce morceau, une voix mutine emmène l’auditeur à bord d’un envol intemporel ou les mots ricochent sur une musique ardente et agréable. Derrière cette jolie voix, derrière ses mots subtils, on retrouve Agnès Gayraud une amoureuse de l’art au sens large qui au fil de ses collaborations et de ses productions s’est créé un univers gorgé de singularité et qui derrière sa complexité se veut aussi accessible que novateur. Expliquons-nous en prenant en exemple le premier album du groupe paru en 2014. Sur cet opus, Agnès accompagnée du musicien Xavier Thiry, propose une POP synthétique qui déconstruit et reconstruit les codes radiophoniques traditionnels tout en faisant flotter au fil des pistes une ambiance qui surpassent la modernité. Pour le dire plus simplement, l’univers de La Féline réussit l’exploit d’avoir une couleur actuelle tout en dépassant légèrement l'ère du temps. Sortie en 2014, l’opus intitulé « Adieu l’Enfance » regorge de sonorités synth-pop (un genre qui a véritablement explosé durant l’année 2015 avec des groupes tels que Years & Years ou encore Clean Bandit et qui a depuis été récupéré par de nombreuses popstar), mais jouit également d’une saveur baroque qui renforce son paradoxe.

Deux ans après ce premier album acclamé par la critique, La Féline est de retour avec un avant-goût de son 2e album qui devrait paraître en 2017. Pour son retour, la formation française propose un EP de deux titres. Intitulé « Senga », ce nouveau projet est porté par un single éponyme savoureux qui témoigne une nouvelle fois de la précision quasi littéraire que l’artiste transmet dans des paroles bourrées de finesse. Percutant, le morceau résonne comme rituel tribal envoûtant qui ne devrait épargner aucun de ceux qui y égareront une oreille. Deux titres c’est peu, mais c’est juste assez pour nous faire languir d’impatience avant la sortie du 2e album ! On pari que vous allez craquer ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire