lundi 12 décembre 2016

#ITW : Vox Pompidou : l’interview découverte

Le 2 décembre dernier, la formation française Vox Pompidou investissait la scène du Bus Palladium à Paris pour un concert détonnant. À cette occasion, The Melting POP s’est glissé quelques instants dans les coulisses du show pour poser quelques questions aux membres du groupe. Ovationnés par la critique après la sortie de leur premier album « Pompidou », Mélodie, Samuel, Mike et Vincent ont accepté de se livrer sans détour. Dynamiques, bourrées d’énergie, d’humour et de sympathie, découvrez-les au travers d’une interview découverte exclusive ! 

Vox Pompidou: de haut en bas Vincent, Samuel, Mélodie & Mike - Crédits @JayHeey 

Salut les gars, une petite présentation rapide pour les lecteurs de The Melting POP? 

Vincent : Vox, c’est avant tout une rencontre musicale, c’est la scène qui nous a réunis. Le groupe est dans sa formule actuelle depuis l’arrivée de Mike en novembre 2015. On vient de sortir notre premier album « Pompidou », et actuellement on est sur scène pour le défendre. Les bonnes chroniques se multiplient, ça nous permet d’avoir des dates, on vit un effet boule de neige ! 
Samuel : Avec Vincent on a fait une scène en commun il y a une dizaine d’années. Un jour il m’a appelé et depuis on n’a jamais arrêté de bosser ensemble ! Mélo est arrivée dans le groupe en 2012, on a sorti un EP, ce qui nous unit c’est la musique ! 

Votre album est sorti en avril dernier, comment vous avez réagi face à l’afflux de critiques positives ?

Mélodie : Personnellement je ne lis que les critiques positives donc ça aide, après les critiques négatives doivent exister, mais …
Samuel : Non, non ça n’existe pas, oh !  (Rires) 
Mélodie : Ah bon ? D’accord ! (Rires) 
Mike : Tous ces papiers c’est un moteur énorme, ça nous pousse à nous dépasser. 

La presse est unanime à propos de votre premier album, cependant une chose varie d’une critique à l’autre, c’est le genre dans lequel on vous range. Comment définiriez-vous le style Vox Pompidou ?

Mélodie : Je ne sais pas nous on fait de la musique naturellement, on fait ce qui nous plaît. Après, l’autre jour j’ai lu une critique et le journaliste disais « POP Garage », j’ai trouvé que ça nous correspondait bien. 
Vincent : À en croire les professionnels, « POP Garage » ce n’est pas très vendeur. Nous on le revendique quand même ! Après le rock c’est vaste et ce n’est pas facile de se ranger soi-même dans une case. 
Mike : Ce qui me fait le plus rire, c’est quand je lis Indie Rock, je me dis « ouais, ouais, c’est ça pourquoi pas... n’importe quoi ! » (Fou rire général).

Comment avez-vous conçu l’album « Pompidou » ?

Vincent : Notre méthode de travail, c’est l’intuition. Ça peut partir de la voix de Mélo ou d’un simple riff de guitare. Après, on travaille en groupe, mais ce qu’on recherche c’est la spontanéité. C’est pour ça qu’on a privilégié l’enregistrement live, on voulait un son qui sonne brut de décoffrage ! 
Mélodie : On aussi pris le temps de le faire. C’est un album très technique, mais aussi très éclectique. Sur l’opus on a un mélange de chansons datant d’il y a 3 ou 4 ans et des chansons de cette année, ce premier album c’est un mélange de notre parcours. 

Quels sont les artistes qui vous inspirent ? 

Mélodie : Ce qui vient et revient quand je lis la presse, c’est des comparaisons aux Bellrays…
Samuel : Après on ne cherche pas à ressembler à qui que ce soit.
Mélodie : Oui, mais on a forcément des influences, des choses qui nous ramènent à d’autres. Musicalement, je pense qu’on se rapproche des Bellrays.
Vincent : ça peut aussi varier d’un morceau à l’autre sur l’album. On est aussi bien inspiré par le funk de Led Zeppelin que par The Clash …
Mélodie : Le funk de Led Zep ? (Rires) 
Samuel : Non, le funk, virgule Led Zep, virgule (Rires) .. . 

Quels sont vos projets après la tournée** ? 

Mélodie : Un nouvel album !
Samuel : Un EP et puis un album.
Mélodie : Ah un EP ? OK, un EP et puis l’album (rires). Pour le moment, on déjà quelques morceaux sur le côté, rien n’est encore prêt, mais on y travaille ! 

Mélodie tu as fait « The Voice » …

Mélodie : Non... (Rires) 

J’ai lu que tu regrettais un peu ton aventure, si c’était à refaire tu le referais ? 

Mélodie : Oui, j’ai dit ça, mais après je ne regrette pas. Si c’était à refaire je le referais, mais ce n’était pas quelque chose pour moi. 
Samuel : La beauté du geste, c’est quand même qu’on est venue la chercher, ça n’arrive pas à n’importe qui. 

Un mot pour conclure cette interview ? 

Samuel : Viens 
Vincent : Goûte et viens ! 
Mike : écoute !
Mélodie : C’est cool, on reste sur ça ! 


** Vox Pompidou poursuit sa tournée à travers la France en 2017, les dates sont a retrouvées sur leur site Internet et sur Facebook 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire