vendredi 19 mai 2017

La Récap'POP de mai (partie 2)

Si on lâchait un peu de zèle il y a quelques jours, en vous proposant une playlist détente avec notre sélection des tubes de l'été 2017, on est désormais de retour à la normale avec notre Récap'POP. Pour cette nouvelle édition de notre sélection musicale bimensuelle, on est allé chercher un tas de petits sons pour enrichir vos oreilles! Musique. 

Cruel Youth revient avec un remix du titre "Alexis Texas" 

En septembre 2016, Teddy Sinclair dévoilait le premier EP de son girl-band Cruel Youth.  Porté par les singles "Mr Watson" "Diamond Days" ou encore "Hatefuck", le projet a fait son petit bonhomme de chemin en streaming, mais la demoiselle a surpris tout le monde en revenant discrètement en mars dernier avec le projet "The Powder Room" qui n'a pas fait grand bruit. Aujourd'hui, c'est avec Cruel Youth et un nouvel extrait de l'EP "+30 MG" que la chanteuse fait son retour. Pour ce faire, c'est le titre "Alexis Texas" qui a été choisi. Remixé par Darth & Vader le morceau s'offre une seconde vie et pourrait bien faire danser les clubs du monde entier.

Très discrète sur les réseaux sociaux, la chanteuse ne laisse filtrer que très peu d'informations quant à la parution d'un nouvel EP où d'un premier album de Cruel Youth ... C'est bien dommage.


"Belong" FYFE invite Kimbra pour un single rétro envoûtant 

Depuis ses débuts en 2010 sous le pseudonyme David's Lyre, FYFE n'a jamais cessé de publier des EP's. cependant, c'est grâce à son album "Control" paru en 2015 qu'il a réellement commencé à séduire la scène médiatique. 

Originaire de Londres, ce jeune artiste de 28 ans ne compte pas s'arrêter là, puisqu'il publiera le 9 juin prochain son 3e album "The Space Between". Déjà promu par l'excellente ballade  "Love You More" parue en mars dernier, ce nouvel opus ce voit aujourd'hui défendu par "Belong" une piste rétro POP sur laquelle l'artiste à eu la bonne idée d'inviter la chanteuse Kimbra. Connue pour son featuring avec Gotye sur le célèbre "Somebody That I Used To Know", l'artiste néo-zélandaise apporte une touche féminine à ce morceau groovy à souhait. Ça tourne déjà en boucle chez The Melting POP et on ne peut plus attendre la sortie de l'album !


Lia Lia nous fait planer sur "OLYMP"

Attention talent ! À seulement 19 ans, Lia Lia débarque avec son premier single "OLYMP", et sa singularité débordante pourrait bien lui permettre de se faire un nom très rapidement dans le vaste monde de la pop-music. Originaire de Shanghai, la jeune artiste qui a beaucoup voyagé durant son adolescence a récemment posé ses valises à Berlin, et c'est via Soundcloud qu'elle a choisi de dévoiler son premier single "OLYMP". 

Inspiré par une rupture qui lui a valu une dépression, ce premier morceau à mi-chemin entre électro et synth-pop enivre l'auditeur grâce à un spleen ultra-contagieux, tandis que sa voix hypnotique finit de nous séduire ! On vous prévient, elle est à surveiller de près




Pretty Normal débarque avec un premier EP 

Souvenez-vous, il y a quelques mois on vous parlait de l'application Bustle Music, un service de streaming géolocalisé et équitable. En surfant sur la plateforme, nous avons fait quelques sympathiques découvertes, mais notre coup de cœur, c'est le groupe canadien Pretty Normal

Composé de 4 membres, cette troupe sympathique tout droit venue d'Halifax (Nouvelle-Écosse) sortira le 29 mai prochain son premier EP éponyme. Composé de trois pistes, ce premier projet aux couleurs 60's teintées de POP séduit par sa fraîcheur et son dynamisme. Déjà disponible sur Bustle Music, SoundCloud ou encore BandCamp, on vous invite à découvrir et à partager leur musique, et ce, sans plus attendre !

mercredi 17 mai 2017

#Music: nos tubes de l'été 2017

"La Lambada", "La Macarena", "Ketchup Song", "Facon Sex", "Obsesion" ... Vous avez honte, mais vous ne pouvez pas vous empêcher de fredonner à l'énonciation de ces quelques titres ? Ne vous en faites pas, c'est normal, et c'est purement et simplement la mission des tubes de l'été. Si depuis quelques années, la mode s'est un peu estompée, elle continue de vivre dans nos mémoires et le retour du soleil nous donne envie de rafraîchir nos playlists. Pour ce faire, The Melting POP est partie à la recherche des 4 tubes qui vont faire votre été, c'est moins pointilleux que ce que l'on a l'habitude de vous proposer, mais ça fait du bien au moral, sortez les lunettes de soleil, les espadrilles et branchez vos écouteurs, on décolle en direction des sonorités estivales. 



Le favori: "Good Day" by Yellow Claw, DJ Snake & Elliphant 

Il y a deux ans, DJ Snake envoûtait la planète en compagnie de Major Lazer et sur le tube "Lean On" extrait de l'album "Peace is the Mission". Cette année, c'est entouré des Néerlandais de Yellow Claw et de la Suédoise Elliphant, qu'il compte bien squatter les ondes radios. Dynamique et explosive, la piste dévoilée en février dernier pourrait bien séduire les programmateurs et les auditeurs. Déjà streamé plus de 10 millions de fois, le titre devrait prendre de l'ampleur grâce à la récente parution du clip, qui sent bon l'amour et l'été. On ne s'en lasse pas !


L'Outsider: "3 a.m" by Charli XCX & MØ 

"I Love It", "Fancy", "Break The Rules", "Boom Clap", l'Anglaise Charli XCX compte déjà quelques tubes à son actif, et elle ne compte pas s'arrêter là. Actuellement en préparation de son 3e album studio, l'artiste a dévoilé il y a quelques mois sa mixtape "Number 1 Angel" sur laquelle on retrouve l'ultra tendance "3 a.m" featuring . Parfaite pour les after-party, la piste séduit grâce à ses gimmicks entêtants et son refrain dansant, à écouter d'urgence !



La POPstar: "Bon Appetit by Katy Perry & Migos 

Katy Perry a beau galérer à faire de son retour un succès, elle ne lâche pas l'affaire et pour mettre toutes les chances de son coté, elle revient avec ce qu'elle sait faire de mieux: un clip déjantée et complètement addictif. En effet, après le semi-succès de "Chained To The Rhythm", l'Américaine a proposé "Bon Appetit" une piste urbaine qui peinent à séduire les charts. Désireuse d'inverser la tendance avant la sortie de son 4e album "Witness" le 9 juin prochain, elle vient de publier la vidéo gourmande de son dernier single. Musicalement, elle a clairement fait mieux, mais on adore le clip et on le matte en boucle !


Le retour: "Let Go" by Natasha Bedingfield (for Nestea)

Elle avait disparu des écrans radars depuis quelques années, pourtant la Britannique Natasha Bedingfield poursuit sa carrière musicale. Actuellement en préparation d'un nouvel album qui peine à pointer le bout de son nez, elle a surpris tout le monde en dévoilant en mars dernier l'estival "Let Go". Fruit d'une collaboration avec la marque de soda "Nestea", la piste nous permet de retrouver Natasha sur un titre lumineux et chaleureux. On se rapproche de ses grands tubes à savoir "Pocketfull of Sunshine" et "These Words", c'est frais et efficace et la gouaille souriante de Natasha n'y est pas pour rien. La preuve, le clip a déjà été vu plus de 5 millions de fois en deux mois, un joli retour.


Et vous? Balancez-nous vos tubes de l'été en commentaire, on vous écoute ! 

lundi 15 mai 2017

#Retour : Miley Cyrus après les frasques la rédemption ?

Il y a quelques jours, Miley Cyrus revenait sur le devant de la scène avec «  Malibu  » un nouveau single rétro-folk ayant pour toile de fond sa relation tumultueuse avec l'acteur australien Liam Hemsworth ("Hunger Games"). Loin de l'énergie folle et provocatrice de son 4e album «  Bangerz  » paru en 2013, ce nouveau morceau est aussi l’occasion pour la chanteuse de revenir sous un nouveau jour. Assagie, l'ex-star d'Hannah Montana semble avoir laissé derrière elle, son image trash et libérée. A cette occasion, The Melting POP s'est penché sur le cas Miley Cyrus en retraçant brièvement son parcours et en se questionnant sur son retour... 



Souriante, épanouie, vagabondant sur des paysages cartes postales, Miley Cyrus a surpris l'assemblée en dévoilant, il y a quelques jours sont nouveau single «  Malibu  », et le clip qui l'accompagne. Absente de la scène musicale depuis la parution-surprise de son album «  Miley Cyrus and her Dead Petz  », la jeune artiste amorce un retour aux antipodes de l'image d'adolescente rebelle qui collait à la peau depuis son album "Bangerz". En effet, à l'époque, la jeune femme avait fait couler beaucoup d'encre en prônant la masturbation, en s'affichant avec de la marijuana sur ses réseaux sociaux ou encore en se balançant nue sur une boule de démolition dans son désormais mythique clip «  Wrecking Ball  ». Désireuse de retirer l'étiquette d'enfant lisse que lui avait collé le personnage d'Hannah Montana qui a pourtant fait d'elle une star, la chanteuse avait entamé sa mue quelques années plus tôt en sortant le très sombre «  Can't Be Tamed  » ou encore en posant nue pour Vanity Fair. Jugée vulgaire et trop sexuelle, Miley s'est ensuite, à de nombreuses reprises, amusée de  son image de petite fille dévergondée en cumulant les apparitions et les projets qui pouvaient lui permettre de surfer sur cette tendance. Dans ce registre on retiendra sa collaboration avec le très controversé photographe américain Terry Richardson ou encore le clip de «  Adore You  » dans lequel l'artiste mimait des pratiques sexuelles en solitaire. Loin de se modérer, l'interprète de «  Party In The USA  » balançait quelques mois plus tard son 5e album studio en téléchargement et écoute gratuit(e) sur Internet. Malgré de très bons retours et de très bonnes pistes («  Lighter  », «  Bang Me Box  »), le projet n'est malheureusement resté qu'un buzz éphémère. Très discrète, Miley Cyrus s'est alors retirée petit à petit des médias, et hormis le single «  Hands Of Love  » issu de la bande originale du film «  Freeheld  » et un siège de coach dans la 11e saison de The Voice US, ces apparitions se sont comptées sur les doigts d'une main. 

Après ce silence qui lui a probablement servi à faire oublier ses frasques, Miley Cyrus opère donc un retour en musique. Attendue et soutenue par sa communauté, l'artiste peut se vanter de s'être classée dans le TOP 3 dans meilleurs téléchargements dans plus d'une trentaine de pays et son clip «  Malibu  » s'approche en quatre jours des 30 millions de vues. Désormais plus apaisée tant musicalement que dans sa vie privée, Miley qui déclare avoir arrêté la drogue devrait donc revenir sur la scène médiatique sous un jour nouveau. Actuellement en préparation d'un nouvel album qui devrait sortir d'ici la fin de l'année, elle devrait selon ses proches proposer un opus plus intime en phase avec sa nouvelle image. Si l'on s'en tient au premier single «  Malibu  » savant mélange entre du Selena Gomez et du Colbie Caillat, l'album devrait trouver preneur aux États-Unis. Cependant, reste à savoir si le reste du monde sera séduit sur la durée par ce come-back certes agréable, mais moins efficace et fédérateur que n'avait pu l'être un «  We Can't Stop  », affaire à suivre ... 

samedi 13 mai 2017

Mirage Club: le tandem toulousain qui revisite les 80's

Aujourd'hui, sur The Melting POP on continue de partir à la découverte de la scène musicale française. Après Therapie TAXI ou encore Ruby Cube, on part à la rencontre du duo toulousain Mirage Club. Après un premier EP parut en septembre 2016, le tandem parcourt actuellement les routes de France pour faire découvrir sa musique, une bonne occasion de s'intéresser à eux et de les amener jusqu'à vos oreilles, Focus !


"Tout vient à point à qui sait attendre": c'est probablement avec cette maxime que l'on pourrait au mieux entamer notre découverte du duo Mirage Club. En effet, même si l'aventure commence pour eux en 2013, c'est véritablement cette année, et grâce à leur sélection sur la scène des iNOUÏS du Printemps de Bourges que le groupe commence réellement à titiller les oreilles des auditeurs. Formé en 2013, sous l'impulsion de Pierre Stevens et Maxime Runtz, le duo Mirage Club fait ses premiers pas dans la musique en postant des compos sur Soundcloud. Grâce à leurs sonorités éléctro-eigthies, les deux garçons font très vite parler d'eux et signent en 2014 sur le label toulousain Ichigo Records. Premier fruit de cette collaboration, le single "Suzy" qui sortira en téléchargement gratuit en novembre 2014. Ouvertement inspiré par des groupes tels que Artic Monkeys, Daft Punk ou encore Franz Ferdinand, Mirage Club propose déjà à l'époque un son soigné et éclectique. Entre 2015 et 2016, alors qu'ils sont en plein enregistrement de leur premier EP, Pierre et Maxime collaborent avec Mehari et proposent ensuite aux auditeurs une reprise très inspirée de "Christine" le tube de Christine & The Queens. En septembre 2016, après une grosse année de travail, ils lèvent le voile sur "Limousine" un premier EP de cinq titres, qui sera notamment défendu par l'énergique "Drop My Bones". À mi-chemin entre POP francophone, rock anglais et sonorités eighties, les premières pistes du groupe imposent un univers singulier qui s'avère tout aussi actuel que rétro. Grâce à ce travail soigné et à un bouche à oreille grandissant, les deux musiciens se présentent en janvier 2017 aux sélections régionales des iNOUïS et seront par la suite sélectionnés parmi 150 groupes.
Depuis lors, suite à une prestation ovationnée sur la scène du festival, la fine équipe est sur tous les fronts. Actuellement sur les routes pour faire découvrir leur premier EP qui contient les excellents "Limousine" et "In The Corner" qu'on vous conseille vivement, ils sortiront dans les mois à venir un second EP, et nul doute qu'une fois encore, ils risquent de brasser de nouveaux fans à bord de leur bolide.
Si vous souhaitez les voir en live, sachez qu'ils seront sur la scène du Metronum à Toulouse ce samedi 13 mai. Cet été, ils feront une halte à Albi (81) et à Leucate (11). D'autres dates devraient suivre, restez connecté ils passeront peut-être près de chez vous ! 

mardi 9 mai 2017

James Hersey : lumière sur ses premières "Pages"

Souvenez-vous, en novembre dernier au détour d'une "Récap'POP" on vous faisait découvrir James Hersey et son tube "Miss You". Véritable succès en streaming (près de 80 millions de clics sur Spotify) et disque d'or en Italie, le titre servait à un introduire "Pages" le nouvel EP de James paru le 5 mai dernier. Si à l'époque nous écrivions qu'il s'agissait de son premier single, il n'en était rien. Pour rétablir la vérité et faire notre mea-culpa, nous avons décidé de vous en dire plus sur cet artiste prometteur. 



Originaire de Vienne en Autriche, James Hersey est un artiste de 28 ans installé à Berlin depuis quelques années. Si le grand public la découvert grâce à son single "Miss You" paru en 2016 ou encore à travers "Coming Over" en featuring avec Kygo, le jeune homme a démarré sa carrière bien plus tôt. En effet, passionné de musique, il s'intéresse dès son plus jeune âge aux instruments. Guitare, batterie, violoncelle, chorale ou encore groupe punk, James est un véritable touche à tout. Pourtant à l'âge de 17 ans c'est vers le jazz qu'il se dirige en allant étudier au conservatoire de Vienne. Malgré cette formation très classique, c'est vers la POP qu'il se dirigera en 2010 en auto-produisant son premier EP éponyme qui sera diffusé sur quelques ondes autrichiennes et qui lui permettra de faire ses premières scènes. Très productif, James qui écrit et compose ses morceaux sortira deux ans plus tard l'EP "Twelve" sur lequel figure notamment l'excellent et dynamique "Don't Say Maybe". Inspiré par des groupes tels que Phoenix ou encore Coldplay, le chanteur se sert également de ses nombreux voyages (USA, Angleterre, Pays-Bas...) et de ses expériences personnelles pour produire sa musique qui commence petit à petit à se faire une place dans les festivals autrichiens. Fort de sa notoriété grandissante, l'artiste signe en 2013 avec le label "Lichdicht Records" sur lequel on retrouve notamment Milky Chance, et commence à se diriger vers des sonorités plus éléctro-POP ("Juliet").  Lauréat de l'Amedeus Austian Music Award en 2014 il rencontre dans la foulé Kygo qui lui permet de signer son premier véritable succès dans les charts mondiaux. Après cette collaboration, l'artiste rejoint l'écurie Universal dans le but de travailler sur un premier album. C'est durant ce processus de création que l'artiste écrira en deux jours le titre "Miss You" qui sera ensuite choisi, non sans flair, par son manager pour devenir le premier single d'un EP destiné à faire découvrir l'artiste au plus grand nombre. 

Paru le 5 mai dernier, cet EP intitulé "Pages" se compose de cinq pistes enivrantes. Conçu en compagnie du producteur d'Ed Sheeran "Pages" séduit par sa fraîcheur et son dynamisme. Si "Miss You" reste de loin le titre le plus efficace du projet, "Tomorrow" et le dernier single "Everyone's Talking" contribuent à installer l'univers doux et romantique d'un artiste dont nous n'avons pas fini d'entendre parler, et ça c'est une évidence ! 


samedi 6 mai 2017

Pale Grey: des Liégeois qui grandissent et qui s'exportent

Chez The Melting POP, on adore vous faire découvrir des artistes venus de tous les horizons et des quatre coins de la planète. Évidemment, on n'en oublie pas nos racines et quand on découvre des artistes venus tout droit de chez nous, on est encore plus impatient de vous en toucher un mot. Après les Montois de "La Jungle" ou encore l'Anversois Tamino, on vous présente Pale Grey, un groupe liégeois qui a secoué la scène indie-folk en 2013 grâce son premier album "Best Friends". Après avoir écumé les festivals et les concerts, le quatuor est de retour avec "Ghosts" un EP conçu pour nous mettre l'eau à la bouche avant la sortie de leur second album prévu à l'automne prochain. À cette occasion, The Melting POP met en lumière ces quatre Belges qui ont tout pour séduire le monde !



Fondé à la fin des années 2000, Pale Grey a fait du chemin depuis ses débuts, et le nouvel EP qu'ils proposent est un nouveau témoignage de leur évolution. Pour s'en rendre compte, il faut remonter le temps et s'intéresser à la formation initiale. En effet, au départ, Pale Grey s'est la rencontre entre Gilles Delwaque et Maxime Lhussier deux potes originaires de Malmedy, qui font de la musique pour s'amuser. Doté d'un ordinateur, d'une guitare et d'une basse, le duo enregistre des démos, performe sur quelques scènes belges et luxembourgeoises, et c'est de cette manière qu'ils rejoignent le collectif/label liégeois “JauneOrange”. Rejoint dans la foulée par Benoit Damoiseau à la batterie et Jan Montens aux claviers, la formation prends forme et propose “Put Some Colors” un premier EP synthétique composé de 8 titres, qui fera le tour de la Wallonie. Cependant, c'est en 2013 et grâce aux succès du single “Seaside” que le groupe commencera réellement à attirer l'attention des médias. Léger et chaleureux, le morceau qui donne envie de s'évader permettra aux garçons et à leur premier album “Best Friends” produit par Anthony Sinatra (Hollywood Porn Star), de faire le tour des plus grands festivals. 

Aujourd'hui, après avoir écumé et séduit les scènes européennes, Pale Grey revient avec “Ghosts” un EP de quatre titres, qu'ils ont pris le temps, sans pression, de peaufiner et qui devance la sortie d'un deuxième album à paraître d'ici la fin de l'année. Plus nostalgique que l'opus qui a précédé, “Ghosts” est comme en témoigne le premier single “Billy”, un nouveau chapitre dans la jeune carrière de la formation belge. Inspiré de leurs ruptures, “Billy” et le reste de l'EP donnent l'occasion au groupe de voguer vers de nouveaux horizons. Plus douce, plus aérienne, parfois plus sombre (“Ghosts”) la voie empruntée par Pale Grey est une véritable bouffée d'air frais. Preuve irréfutable de l'efficacité de ce nouveau projet, on se surprend très vite à fredonner les morceaux de l'EP. De  “Billy” à “Cupidon”, les garçons proposent juste ce qu'il faut pour nous mettre l'eau à la bouche et nous faire patienter dignement avant la sortie de leur second album. 

Chez The Melting POP, on est d'ores et déjà convaincu, et on est sûr que le monde n'a pas fini d'entendre parler de nos compatriotes. De fait, ils accompagnent actuellement le duo américain Electric Guest pour une tournée européenne qui passera par Londres, Manchester ou encore Bruxelles. En attendant la sortie de “Ghosts” disponible dès le 12 mai prochain, on vous laisse avec “Billy” dernier clip en date de la formation ...

vendredi 5 mai 2017

#Critique: Blondie entre hier et aujourd'hui sur "Pollinator"

En ce mois de mai, le légendaire groupe Blondie est de retour avec "Pollinator" le onzième album studio de leur carrière. Toujours emmené par la sulfureuse et rock'n'roll Debbie Harry, le groupe tente avec ce nouvel opus de prouver qu'il est toujours dans le coup en invitant aux crédits de l'album, une pléiade d'invités prestigieux . Il faut dire qu'après l'accueil glacial que la presse et le public ont réservé à leurs derniers projets, Deborah et sa bande se devaient de frapper fort afin de séduire et rassembler avec de nouvelles pistes. Considéré comme l'une des dernières légendes vivantes de la scène punk, Blondie tente le tout pour le tout sur "Pollinator"... Découvrez la critique sur The Melting POP.



"The Tide is High", "Call Me", "Atomic", "Heart of Glass", en quarante ans de carrière, Deborah Harry et sa bande de musiciens ont enchaîné les succès, à tel point qu'aujourd'hui encore, jeunes et moins jeunes fredonnent à tue-tête leurs mélodies qui semblent sans complications traverser les générations. Pourtant, à moins d'être un fan invétéré du groupe et à l'exception de "Maria" en 1998 qui figurait sur l'album "No Exit", il est difficile pour le grand public de citer un titre de Blondie paru après la fin des années 80. Cependant, malgré des ventes en net recule et des projets passés inaperçus (on fait notamment référence à "A Rose By Any Name" leur featuring avec Beth Ditto du feu groupe Gossip), Blondie peut se vanter, de continuer à remplir les salles par lesquelles ils passent, tout en multipliant les festivals à travers le monde. Fort d'une image de marque et d'une notoriété scénique qui ne semble pas s’essouffler, la formation new-yorkaise poursuit donc sa route avec "Pollinator" déjà défendu depuis quelques semaines par le single "Fun", une piste dance décevante et autotunée au possible et produite par John Congleton qui a pourtant travaillé au retour salué de Nelly Furtado sur son dernier opus "The Ride". Outre ce jeune producteur de renom, le groupe a fait appel à de nombreuses pointures pour revenir en force. Ainsi de Sia à Charli XCX en passant par Joan Jett, le guitariste de The Smiths ou encore Blood Orange, la liste des collaborations de "Pollinator" surprend et à l'écoute le disque se veut tout aussi étonnant. 

Riche de 11 pistes, ce nouvel album jongle entre ce que le groupe a produit de mieux et des productions douteuses qui auraient mieux fait de rester dans les cartons. Dans ce registre, outre "Fun" qui semble avoir été choisi dans le simple but de dépoussiérer l'image du groupe, on ne retiendra pas, l'inaudible et fumeux "Best Day Ever" qui semble tout droit sortie d'un vieil album de Courtney Love, et où la voix de Debbie n'est pas à son avantage. Le constat est le même sur "When I Gave Up on You" ou on regrette qu'elle n'ait pas abandonné les aigus. Quant à "Fragments" la piste de fermeture aux accents baroques, on ne peut pas dire qu'elle serve vraiment les intérêts de l'album. Outre ses déceptions, "Pollinator" est l'occasion pour Blondie de renouer avec ses racines tout en y ajoutant un soupçon de modernité, à ce titre on peut citer "Gravity" l'excellente reprise de Charli XCX, qui s'intègre parfaitement à une sélection des meilleures pistes du groupe, ou encore "Long Time" qui nous fait penser à une version moderne et 2.0 du tube "Heart of Glass". Ensuite, qu'elles soient résolument rock ("Doom or Destiny", "My Monster") ou teinté d'un léger souffle de disco ("Too Much", "Already Naked"), les pistes de "Pollinator" se laissent écouter en laissant flotter derrière elles un doux voile de nostalgie. 

De très loin l'un des meilleurs albums que la formation ait proposé depuis très longtemps, ce 11e opus est malgré quelques erreurs, un véritable plaisir auditif. Petit bémol, on regrette que le groupe n'ait pas misé sur l'excellent "Love Level" en qualité de premier single. Enregistré en compagnie de l'acteur américain John Roberts, le titre sensuel et dansant aurait probablement séduit les fans d'hier et d'aujourd'hui, grâce à ses cuivres chaleureux et son refrain moderne... Qu'à cela ne tienne, l'été arrive et quoi qu'il en soit notre playlist estival contiendra du Blondie, encore et toujours !


mardi 2 mai 2017

La Récap'POP de mai (Partie 1)

En mai, on fait ce qu'il nous plaît, et on ne change certainement pas nos habitudes sur The Melting POP, puisqu'une dizaine de jours seulement après notre dernier numéro d'avril, on est déjà de retour avec “La Récap'POP” notre sélection musicale bimensuelle.  Au programme de ce nouveau chapitre, deux habituées et deux découvertes sympathiques ... En avant la musique ! 

MØ revient avec “Nigths With You” 

Près d'un an jour pour jour après avoir dévoilé son tube “Final Song premier extrait de son deuxième album à paraître dans le courant de l'année, la Danoise a fait son retour avec “Nights With You” un nouveau single sensuel qui pourrait bien lui permettre de signer son prochain succès estival.  Il faut dire que depuis le succès de “Leon On” en 2015, l'artiste est partout. Pour preuve, alors qu'elle défend actuellement son nouveau single, on peut la retrouver sur le punchy et efficace “3am” dernier extrait de la mixtape de Charli XCX, mais aussi sur “9 (after Coachella)”  du DJ norvégien Cashmere Cat

En attendant d'en savoir davantage sur la sortie du successeur de “No Mythologies to Follow”, on profite au compte-goutte du talent de MØ qui malgré une reconnaissance grandissante reste l'un des talents les plus sous-estimés de sa génération. 



Léa Castel se mue en “Amazone “ sur son nouveau single 

Grâce au succès de la réédition de son single “Abimée” en featuring avec Slimane le gagnant de The Voice, Léa Castel peut se vanter d'avoir signé l'un des gros succès radiophoniques de ces derniers mois. Pourtant, comme on vous l'expliquait dans notre article consacré à la chanteuse marseillaise, cette reconnaissance n'était pas gagnée d'avance. 

Qu'à cela ne tienne, l'artiste ne perd pas une seconde et dégaine déjà la suite. Avec son dernier single “Amazone”, l'interprète de “À Cause de Toi” part à la conquête des charts et pourrait bien signer l'un des tubes de l'été.  Frais et dynamique, ce nouveau single éloigne un peu l'artiste de son traditionnel piano-voix pour se rapprocher des sonorités d'un Stromae. Le résultat s'avère surprenant, mais après quelques écoutes, on se laisse emporter et ça fait du bien !  Déjà disponible sur YouTube, le morceau sera disponible en téléchargement le 5 mai ! 



Joy Williams touchante sur “Don't Let Me Down” reprise de The Chainsmokers 

Malgré un CV long comme le bras, Joy Williams fait partie de ces artistes américaines qui n'ont jamais réussi à émerger en France et en Europe. Aujourd'hui âgée de 34 ans, l'artiste a démarré sa carrière au début des années 2000 en sortant des albums de chants chrétiens. Auréolée de succès dans son domaine, elle s'est ensuite lancé dans la country avec le groupe "The Civil Wars"  qui a remporté deux Grammy Awards et qui s'est payé le luxe de figurer aux côtés de Taylor Swift sur la bande originale du premier "Hunger Games". 

En mars 2016, l'artiste est revenue en solo avec "Don't Let Me Down" une reprise du tube de The Chainsmokers sur lequel figurait la voix de la jeune Daya. Utilisée pour soutenir la dernière campagne publicitaire de la marque "State Farm" le morceau a fait grand bruit dans les charts US. 

Sur un piano-voix et grâce à la présence de Joy Williams, le tube de The Chainsmokers s'offre une seconde jeunesse, on vous laisse écouter ! 



Lizzy Land veut vous faire danser sur "Beat Goes On" 

Originaire de Portland dans l'Oregon, Lizzy Land est une jeune artiste américaine. Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, celle qui chante dans sa chambre et se rêve en Spice Girl ne s'imagine pourtant pas entreprendre une carrière musicale. Cependant, après des études à New York où elle fait ses premières performances, la demoiselle déménage à Los Angeles, et c'est là que tout démarre réellement. Covers, premiers textes, performances avec le groupe Mating Ritual, Lizzy prends goût à la scène et sort en novembre 2016 son premier single "Sweet Melodies". Remarqué par de nombreux blogueurs, le titre sera ensuite remixé par de nombreux DJ's. 

Aujourd'hui, alors que l'enregistrement de son premier EP à paraître dans le courant de l'année est terminé, l'artiste poursuit avec "Beat Goes On" un second single au refrain assassin qui ne devrait pas vous laisser indifférent. 

lundi 1 mai 2017

Blogger #3: Pourquoi bloguer ?

Eh oui! Nous avons beau être le premier mai, pas de repos sur le blog, puisqu'on est d'ores et déjà de retour avec la troisième édition de notre rubrique #blogger. Dans ce nouveau numéro, nous avons décidé de nous intéresser à ces petits trucs qui nous poussent à bloguer au quotidien. Oui, c'est un grand classique et l'idée n'est pas novatrice puisque tout blogueur qui se respecte à déjà évoquer ce thème, mais on ne pouvez pas y échapper. Après le succès de "13 Reasons Why" sur Netflix voici 5 raisons de bloguer sur The Melting POP. Souvent incompris par ceux qui ne le pratique pas, le blogging regorge d'avantages, en voici un échantillon ... 


  • Passer le temps grâce à sa passion 


Ce premier point peut paraître bateau, mais lorsqu'on se lance en tant que blogueur, il est difficile d'imaginer le temps et l'implication que va prendre blog. Réfléchir à de nouveaux articles, à de nouveaux thèmes, écrire, se corriger, recommencer, faire des photos, les trier, les choisir, voyager, poster, promouvoir... Si certains on réussit à faire de leur blog un métier, ce n'est pas pour rien... La pratique prend du temps et lorsqu'on est passionné, quelques minutes peuvent très vite se transformer en de nombreuses heures de travail. Qu'a cela ne tienne, quand le résultat est là, une seule envie nous tenaille recommencer le processus de création. Le plus dur quand on blogue c'est de trouver son rythme, la passion fera le reste.  

  • Apprendre et découvrir 


Certes, bloguer est un travail quotidien, mais c'est aussi et surtout une merveilleuse façon de découvrir le monde sous un autre angle. Alimenter un blog, c'est prendre le temps d'approfondir ses connaissances et son univers. Pour ne pas se répéter, on va plus, on innove, on aiguise sa curiosité, et de pas à pas, c'est toute votre vie qui s'en retrouve grandie. Exposition, danse contemporaine, féminisme, culture au sens large et j'en passe, The Melting POP m'a permis de découvrir et de m'intéresser à des domaines divers et variés qui contribuent aujourd'hui à enrichir mon intellect et mon quotidien. 

  • Partager et rencontrer 


Plus qu'un enrichissement personnel, avoir un blog c'est aussi s'ouvrir à d'autres en faisant découvrir son univers, ses préférences et son quotidien. Ce partage permet grâce à la puissance d'internet de vous ouvrir au monde, et de découvrir des personnes que vous n'auriez pas pu rencontrer avant. Qu'elles émanent du milieu culturel, de la blogosphère ou d'ailleurs, ces rencontres vous permettront d'élargir votre cercle de connaissances et pourquoi pas vous créer de nouveaux amis. 

  • Progresser et évoluer

Si votre passion pour le blog perdure, l'évolution sera sans doute votre plus grande fierté. Pour s'en rendre compte, il suffit de retourner lire vos premiers articles, faire le bilan de vos collaborations, ou bien tout simplement d'observer vos courbes statistiques grimper en flèche. Bloguer, c'est également conserver une trace du passé au jour le jour, pour avancer ou pour se remettre d'un petit coup de mou, il faut parfois regarder le chemin parcouru et votre blog sera surement votre plus beau fait d'armes. 

  • Ouvrir une porte vers son avenir 


Pour conclure cet article, poursuivons avec une vision plus large de ce que peut vous apporter votre blog. On l'a évoqué dans le point précédent, bloguer c'est conserver au jour le jour, une trace du passé. Cependant, c'est aussi une merveilleuse fenêtre sur votre avenir. Que vous soyez passionné de mode, de musique encore de gaming, votre blog peut vous aider à décrocher de futurs contacts. Personnellement, c'est grâce à mon blog que je débuterais bientôt un stage dans le milieu musical à Paris. Un rêve de gosse qui je l'espère ne sera que le début d'un bel avenir ... 

Et vous, quelles sont vos raisons de bloguer ? Quels avantages tirez-vous de votre blog, n'hésitez pas à partager votre expérience en attendant la parution de notre prochaine édition ..

dimanche 30 avril 2017

Exposition: Indie 184 et Théo Lopez à la Galerie Francis Noel

Quelques jours après avoir visité l'exposition "Super Girl Power" de la Galerie Sakura à Paris, The Melting POP reprenait déjà sa vie de cultureux liégeois en se rendant à la Galerie Francis Noel, située à deux pas de Liège-Guillemins. Attirés par les couleurs de l'artiste new-yorkaise Indie 184 qui expose actuellement là-bas, nous n'avons pas résisté à vous toucher quelques mots de notre visite et à partager avec vous quelques photos ... 

Soraya Marquez - Indie 184

La Galerie 

Passionné par l'art plastique depuis sa plus tendre enfance Francis Noel a fait de sa passion son métier en ouvrant en 2015 sa propre galerie d'art contemporain. Spécialisée dans le street-art et ses adaptations, la Galerie Francis Noel met depuis ses débuts, un point d'honneur à accueillir des artistes singuliers, émergents ou confirmés venus de tous horizons. Preuve en est, depuis le 13 avril dernier et jusqu'au 13 mai, la galerie accueille Indie 184 et Théo Lopez pour un duo-show qui vous fera voyager entre New York et Paris. D'un coté, les couleurs de l'art de rue de la douce New-Yorkaise Indie 184, de l'autre l'art abstrait du très jeune artiste parisien Théo Lopez. 

Galerie Francis Noel: Rue du Plan Incliné 75 à 4000 Liège 
Expo Duo New-York / Paris du 13 avril au 13 mai 2017 

Les artistes 

Indie 184: Connue pour ses œuvres proches du graffiti old-school, Indie 184 mélange à sa manière le street-art, le collage et les jeux de textures. Sur ces œuvres, les icônes féminines sont à l'honneur. De fait de Frida Kalho à Rihanna, l'artiste utilise l'image de la femme pour sublimer ses tableaux. Visuellement, l'art de Soraya Marquez aka Indie 184 se veut proche du POPart et de l'art de rue. On ressent les influences new-yorkaises de l'artiste, et on voyage à travers ses couleurs. Chez The Melting POP on l'associerait même à Sid l'artiste parisienne dont nous vous présentions les collages en 2014... Certes le parallèle est rapide, mais venu d'horizons différents, ces deux artistes nous prouvent que malgré les obstacles, les femmes ont plus que jamais leur place dans l'art. 

Cara Delevingne 

Frida Kalho

Rihanna 



Théo Lopez: Face à Indie 184, c'est le parisien Théo Lopez qui présente ses peintures. À 28 ans, le jeune homme fait partie de ces prodiges pour qui l'art semble toujours avoir été une vocation. De ses premiers gribouillages sur le coin de ces cahiers aux galeries d'art, l'artiste a au fil de son parcours aiguisé son œil et ses pinceaux pour imposer sa propre ADN sur ses compositions. Interpellantes les œuvres de Théo captivent et prolongent l'imaginaire, y plonger un regard c'est prendre le risque de se perdre aux confins de vos pensées. 



vendredi 28 avril 2017

Therapie TAXI: le quatuor parisien qui bouscule la chanson française

Il y a quelques jours, The Melting POP prenait quelques jours de repos à Paris. À cette occasion, on vous parlait art & culture avec l'exposition "Girl Super Power" de la Galerie Sakura. Pour rester dans le thème parisien, on poursuit avec une découverte musicale qui fait du bien à nos oreilles: Therapie TAXI. Nouveaux venus sur la scène électro-pop française, les membres de quatuor réussissent l'exploit avec leur premier EP, de marier la chanson française et l'électro tout en y ajoutant parfois, un léger soupçon de rock. Chez The Melting POP, on est déjà fan et on vous en touche quelques mots !


En 2016, c'est grâce/à cause du succès viral de leur très cru et addictif premier single "Salope" que Therapie TAXI émerge sur la Française. Vantant sans embarras l'amour libertin, et fort de punchline trashy, posées sur une composition douce et mélodique, ce premier morceau cumule les cliques et les partages, et réussit à emboîter le pas à ce joli gang parisien. Derrière ce projet on retrouve Adélaïde sorte de mix entre Lio pour le coté rétro-trash et Camélia Jordana pour le grain de voix timide, cassé et branché. À ses cotés trois garçons, Raphael, Félix et Renaud. Visuellement, le groupe ressemble à une version francophone de Neon Trees, musicalement par contre il est difficile de les ranger dans une case. Entre POP française décontractée, électro, synth-pop encore rythmes pop-rock, Therapie TAXI mélange les influences et le premier EP paru le 10 mars dernier en est le meilleur exemple. 



Riche de quatre pistes, ce premier court est un véritable délice. Bourré de fougue et d'innocence, l'univers de Therapie TAXI est également sublimé par des textes audacieux, parfois bruts, mais toujours percutants. Avec pour thèmes, l'amour, la sexualité ou encore le terrorisme et l'alcool, Adélaïde et sa bande réussissent l'exploit de proposer une POP-française accessible et efficace. Oublié le cliché du bobo parisien qui fredonne des rythmes folk en serrant les fesses, place à une équipe qui parle à son époque. Se définissant comme un miroir de la jeunesse et de son temps, Therapie TAXI réussit haut la main son pari. 

Si vous n'êtes toujours pas convaincu, on vous propose de vous évader au son du single "Coma idyllique" une ode à la vie et à la jeunesse. De notre côté, on écoute en boucle le chaud, pétillant et groovy  "Jean-Paul". À écouter d'urgence !

lundi 24 avril 2017

#Exposition: Girl Super Power à la Galerie Sakura

Chez The Melting POP, on a nos petites adresses. Pour preuve ce week-end alors que nous étions (avec Jessie de #FDS) en excursion à Paris nous en avons profité pour faire un passage par la Galerie Sakura. Cette galerie d'art contemporain dont nous vous parlions déjà en septembre dernier. Au programme de leur dernière exposition en date, le "Girl Power". A peine remis de notre road-trip, on vous partage quelques lignes et des petites photos. Let's start the riot ! 



Wonder Woman, Leia Organa, Catwoman ou encore Mère Térésa et Diana, outre le fait d'être des femmes, ces héroïnes réelles et fictives sont devenues de véritables mythes. Premièrement pour la cause féminine qu'elles ont fait évoluer en secouant les mœurs quotidiennes, en réalisant des actes de bravoure ou de manière plus restreinte, mais non moins efficace en bousculant les clichés du grand écran. Ensuite, elles sont devenues dans le paysage contemporain de véritables icônes de la POP-culture. Grâce à ces deux titres cumulés, ces femmes de pouvoir méritaient bien une exposition, et grâce à l'aide d'une quarantaine d'artistes, c'est à la Galerie Sakura sur de nombreux supports et tout en couleurs qu'on leur offre leurs lettres de noblesse. 

Du 11 mars au 4 juin 2017, ces super-héroïnes rencontrent l'art pour le plus grand plaisir des amateurs du genre. Le rendez-vous se tient au 21, rue du Bourg-Tibourg à 75004 PARIS et en voici un petit aperçu. 







jeudi 20 avril 2017

La récap'POP d'avril (partie 2)

Pas de repos chez The Melting POP. Alors que le mois d'avril touche à sa fin, on est de retour avec une seconde édition de notre sélection musicale bimensuelle, la récap'POP. Dans ce nouveau numéro on ne parlera pas de Lady Gaga qui a fait son retour sur la scène de Coachella avec "The Cure" un nouveau single estival aux antipodes de son dernier  album "Joanne" qu'on avait acclamé. Non, on zappe cette déception et on se concentre sur 4 sons qu'il faut au plus vite ajouter dans vos playlists. Musique ! 

Juliette Armanet cartonne avec son premier album "Petite Amie" 


Il y a tout juste un an, en avril 2016, The Melting POP vous faisait découvrir Juliette Armanet et son univers doux et soigné au travers de son excellent EP "Cavalier Seule". Deux mois plus tard, l'artiste revenait même sur le blog pour un entretien exclusif dans lequel elle nous annonçait la préparation et la sortie d'un premier opus. Après quelques mois de travail, le grand jour est enfin arrivé, et "Petite Amie" le premier album de Juliette est paru le 7 avril chez Barclay. Entre POP et variété française, l'interprète de "L'Amour en Solitaire" éveille la curiosité et séduit grâce à un univers léger et délicat qui fait du bien aux oreilles. 

Soutenue par les radios et grâce à une campagne de promotion excellente, l'artiste à réussi l'exploit de hisser son opus dans les 20 premières places du TOP albums en France (+ 2000 exemplaires vendus). Pour l'occasion, on partage avec vous "Je te sens venir" la version française de "I feel It Coming" de The Weeknd, interprété par Juliette avec des cuivres et un piano, cette adaptation prend tout son sens. On adhère et on lui tire notre chapeau !  



Bleachers revient et annonce un nouvel album "Gone Now"

Le 2 juin prochain, le groupe américain Bleachers sera de retour dans les bacs avec son troisième album "Gone Now". Toujours emmené par Jack Antonoff, la petite bande publiera donc le successeur de "Terrible Thrills, Vol 2" paru en 2015. Pour promouvoir ce nouveau projet, le groupe a déjà dévoilé deux singles "Don't Take the Money" enregistré avec Lorde et l'excellent et dansant "Hate That You Know Me" sur lequel on peut retrouver Carly Rae Jepsen

Fruit de deux ans de travail, "Gone Now" comportera 12 pistes. Comme à son habitude, ce sont les amours difficiles qui ont inspiré Jack Antonoff pour produire et réaliser ses pistes. Au sujet de l'opus, il déclare "Go Now est l'album d'un homme seul, essayant de comprendre ses pertes et de passer à autre chose". Annonçant également de nombreuses collaborations ce nouvel opus devrait tenir ses promesses et on l'attend avec impatience. 



Madh: le hip-hop friendly 

À seulement 23 ans, Madh de son vrai nom Marco Cappai a déjà une jolie carrière derrière lui, et vu le joli succès qu'il rencontre dans son pays natal l'Italie on pense pouvoir dire que celle qui est devant lui est aussi promise à de nombreux autres succès. Candidat de la 8e saison d'X-Factor en Italie, il séduit le jury et les téléspectateurs en reprenant Drake, Santigold ou encore les Fugees

Directement après l'émission, il a commencé à publier des singles, et très vite, le succès a été au rendez-vous. Savant mélange de POP et de HIP-HOP, le jeune homme séduit grâce à son look atypique et ses mélodies originales et décapantes. Dernier son en date, "La La La" un morceau hip-hop sur lequel l'artiste lâche un flop décapant. On écoute en boucle et on savoure l'intégralité de sa discographie en attendant son nouvel album à paraître dans le courant de l'année. 



Allie X bientôt de retour avec un deuxième album "CollXtion II" 

Jeune trentenaire venue du Canada, Allie X fait partie de ces artistes qui dans l'ombre ont réussi à mener leur barque et poser les bases d'une solide carrière loin des projecteurs et de la pression que peut imposer l'image d'une POPstar. Pourtant, à en regarder son CV, Alexandra Ashley Hughes n'a pas à rougir de son parcours. EP, albums indépendants, clips, musiques de film, songwriting, l'artiste est partout, et surtout là ou on ne l'attend pas. 

Après avoir publié quatre albums indépendants et un album chez Universal (CollXtion I) l'artiste sera de retour en juin sur le label Twin Music pour proposer son deuxième album studio. Pour inaugurer et promouvoir cet album à paraître le 9 juin Allie a récemment dévoilé le single "Paper Love" un morceau éléctro-pop porté par un refrain entêtant. On vous laisse découvrir. 


dimanche 16 avril 2017

Ruby Cube: 5 garçons dans le vent

Aujourd'hui, The Melting POP poursuit sa mission découverte en vous parlant de Ruby Cube un petit groupe qui fait de la POP comme les Anglais, mais le petit plus, c'est qu'ils sont français et qu'ils sont promis à un bel avenir. Après des premiers pas remarqués en 2016, la bande fait son retour avec un nouveau single annonciateur d'un premier album à paraître en septembre prochain. Avant que tout le monde ne vous en parle, on a décidé de vous les présenter. Focus !



En apparence, les cinq garçons de Ruby Cube ressemblent à ces groupes/boys band interchangeables qui font de la musique pour les radios et qui grâce à des visuels mystérieux et insolents, ont tout pour séduire les midinettes à la recherche de leur prochain coup de foudre. Seulement voilà, l'habit ne fait pas le moine et lorsqu'on gratte un peu, on se rend compte que le projet tient la route et qu'il fait même partie de ce que la scène française propose de mieux en matière de Synth-POP. 

Samson, Joseph, Christophe, Arthur et Eliott (ces deux derniers étant frangins) sont originaires de Toulouse. Ensemble, ils forment une sympathique bande de potes, qui ont décidé de faire la musique. Si au départ, le projet a démarré sans prétention alors qu'ils étaient encore collégiens, l'alchimie a vite fait le reste et dès 2010, alors qu'ils n'ont qu'une seule compo entre les mains, les garçons investissent les scènes toulousaines et se paient même le luxe en 2011 de faire la première partie de Catherine Ringer. Accro à la scène, ils multiplient les concerts et en 2013, ils balancent "Utopia" un premier EP brillant qu'ils auront la chance de défendre sur la scène du Printemps de Bourges. Malgré le potentiel de l'EP, c'est cependant leur retour en 2016 avec les singles "Lobters & Cherries" et "Blood In Love" qui va réellement éveiller la curiosité des médias. Plus POP, les deux morceaux séduisent et captivent grâce à des synthés modernes et ambitieux. Tandis que la vidéo de "Lobsters & Cherries" tournée dans un hôpital psychiatrique, apporte au groupe une aura visuelle qui fait mouche. Dans la même veine, ils proposent aujourd'hui le nouveau single "Precious Stone", une ballade rythmée soutenue par un clip à l'esthétique soignée. Comparés à Metronomy un peu partout sur Internet, les garçons n'ont rien à envier à la bande anglaise et on leur souhaite le même parcours. 

Alors que l'enregistrement de leur premier album, qui paraîtra en septembre 2017, s'est terminé il y a quelques mois, les membres de Ruby Cube reviendront sur la scène du Printemps de Bourges le 19 avril prochain avant de partir faire résonner leurs synthés sur les routes de France. On vous glisse quelques dates juste en dessous et on vous invite à les découvrir de toute urgence ! 


avr. 19 @ Off Printemps de Bourges - Le Bureau @Bourges (18)
juin 09 @ Festival Montereau Confluences (77)
juil 08 @ Rai’stival - Rai (61)
juil 29 @ Off Festival Ecaussysteme - Gignac (46)
sep. 16 @ Festival Massillades - Marseille, France (13)

vendredi 14 avril 2017

Bishop Briggs: la nouvelle révélation de la scène alternative

En ce 14 avril 2017, Bishop Briggs débarque avec son premier EP éponyme. À l'occasion de la sortie de ce premier effort, The Melting POP a décidé de vous en dire davantage sur celle qui a signé son premier succès grâce au single "River" paru en début d'année 2016. Entre POP et trap-music la jeune artiste dévoile un univers qui ne devrait pas vous laisser indifférent.



Il y a un an, Bishop débarquait sur Soundcloud avec "Wild Horse" et "River" deux singles percutants. À cette époque, très peu d'informations ne filtrent sur la jeune femme. Pourtant tout le monde est déjà d'accord pour souligner son potentiel et son talent. Très vite, le bouche à oreille fait son travail et de partage en partage, d'article en article, le single "River" réussit à se faire une place dans les charts alternatifs américains. Cumulant à ce jour plus de trois millions d'écoutes sur Soundcloud et six millions de clics sur YouTube, le morceau fait son nid et inscrit son interprète sur la liste des artistes les plus prometteurs de la nouvelle scène alternative. Pour en arriver là, la jeune femme qui fêtera ses 25 ans en juillet prochain n'a pas suivi un parcours classique. Née Sarah Grace McLaughlin de parents écossais, l'interprète de "Wild Horses" passe les premières années de sa vie à Londres avant de démanger à Tokyo. Là-bas, sa passion pour la musique se développe, et entre cours de piano et premier pas dans une chorale, elle semble s'épanouir. Pourtant, c'est en chantant pour la première fois en public dans un karaoké Japonais que Sarah va comprendre qu'elle est faite pour la scène. Devenue accro aux bars karaoké, la jeune femme se met à écrire, à composer, et se destine à des études de musicologie. Diplômée d'une grande école Hong-Kongienne, elle déménage à 18 ans aux États-Unis pour poursuivre son cursus au Musical Institute de Los Angeles. Une fois arrivée au pays de l'Oncle Sam, l'artiste poursuit ses performances dans les bars du coin en se faisant appeler BishopBriggs, en référence à la ville où ont grandi ses parents. C'est à ce moment-là qu'elle est remarquée par un producteur qui décide de lui faire enregistrer ses premières démos. Très vite, la machine s'emballe et en mars 2016, Bishop se voit proposer un contrat d'enregistrement avec Island Record une filière d'Universal Music qui a notamment signé Justin Bieber et Shawn Mendes

Après quelques mois de travail et de nombreuses performances dans les plus grands festivals américains, Bishop Briggs propose enfin son premier EP. Riche de 6 tracks, ce premier effort qui contient les tubes "River" et "Wild Horses", et définit par la jeune femme comme un mélange de trap-music et de POP-moderne. Entièrement écrites et composées par ses soins, ses six premières pistes sont également teintées d'une soul envoûtante qui entraîne l'auditeur dans l'univers sombre et captivant de la jeune femme. Soutenu par une voix puissante, ce premier travaille séduit de bout en bout et nous fait languir d'entendre la suite. À l'affiche de Coachella, mais également en tournée à travers toute l'Amérique du Nord, Bishop ne semble pas avoir fini de nous séduire. 


jeudi 13 avril 2017

#POPCulture: Zoom sur America's Next Top Model, l'immortel de la télé-US.

Aujourd'hui sur The Melting POP, on est de retour avec un nouvel article #POPCulture. Si l'idée de départ était, en ce mois d'avril, de vous proposer un article sur les Power Rangers, ces icônes du petit écran qui ont marqué plus d'un gamin de la Génération Y, et qui débarquent aujourd'hui dans les salles obscures, nos plans ont été quelque peu contrecarrés quand nos confrères des Inrocks, ces filous qu'on adore, ont dégainé un article qui résume parfaitement notre pensée. Au lieu de faire de la redite, on vous suggère d'aller lire ce qu'ils ont écrit. Tandis que de notre coté, on va s'intéresser, à un mastodonte de la télévision Américaine, America's Next Top Model



Reposant dans les grandes lignes sur la même mécanique que RuPaul's Drag Race, America's Next Top Model est une émission de télé-réalité qui est apparue sur les écrans en 2003. Depuis lors, 23 cycles (saisons) ont été diffusés et le show reviendra en 2018 avec une 24e salve d'épisodes. Certes moins populaire qu'à ses débuts, le concours qui a pour but de partir à la recherche de la future star du mannequinat aux USA, a cependant réussi à s'imposer comme l'un des rendez-vous les plus cultes du petit écran. La recette du succès de l'émission est simple. Premièrement, elle est produite et animée (a l'exception de la 23e saison) par Tyra Banks, un top model phare des années 90 qui a réussi à mener sa barque aussi bien sur le papier glacé, que sur les podiums et les plateaux de télévision. Véritable atout de l'émission, Tyra offre à son bébé, une crédibilité puissante, ainsi qu'une image de marque. Drôle, positive, mais parfois piquante, elle réussit à porter, à la fois la casquette de maître de cérémonie qui distribue les bons et les mauvais points, et celle de la bonne copine qui est toujours là pour soutenir ses poulains et les aider à progresser. Pour ajouter un peu de piment et de cohérence à la recette, Tyra s'entoure chaque saison, d'un jury de professionnels qui l'aide à sélectionner et évaluer les candidats. Parmi les juges les plus mythiques, on retiendra la redoutable et hilarante Janice Dickinson (saison 1 à 7) que beaucoup considèrent comme la première "supermodel", l'intransigeante Kelly Cutrone (saison 17 à 22), ainsi que Jay Alexander et Jay Manuel qui ont tous deux à leur manière marqué l'émission de leur essence.  Autre ingrédient clé du programme, ses épreuves. En 23 saisons, les candidats ont shooté avec tout et n'importe quoi, sous tous les angles, dans toutes les positions et sous toutes les coutures. Shootings dans les airs, avec des animaux, recouverts de peinture, la tête à l'envers, en duo, en groupe ou encore sous l'eau, les équipes de productions se sont démenées pour proposer aux téléspectateurs le meilleur et parfois le pire du mannequinat. Certains clichés et certains effets ne resteront pas dans les annales, mais c'est aussi les petits défauts qui font d'un programme, un véritable mythe. 

Avec 23 saisons et une mécanique bien huilée, le programme a sans cesse tenté de se renouveler: une saison All-star (qui reste l'une des moins réussies de l'histoire d'ANTM), une battle US VS UK, utilisation de nouvelles technologies pour les photos et les retouches, mise à contribution des réseaux sociaux ou encore apparition des garçons dans les saisons 20,21 et 22, les équipes d'America's Next Top Model n'ont reculé devant rien et surtout pas devant la baisse des audiences (6 millions pour la saison 2 sur UPN contre 1,5 pour le 22e cycle sur CW), pour en mettre pleins les yeux au public. 

Malgré ses qualités indéniables, on reprochera cependant au programme, d'avoir trop souvent sombré du coté putassier et tire larme de la chose, en montrant des candidats qui ont vécu tous les malheurs du monde. Après 23 saisons, on en serait presque à se demander si les déboires familiaux et autres troubles de la personnalité ne sont pas des atouts pour faire partie de la sélection finale. Quoi qu'il en soit, avec plus de 300 épisodes et presqu'autant de candidats, l'émission reste l'une des télés-réalités américaines les plus cultes de sa génération. Adapté dans près d'une quarantaine de pays, le format a également rencontré un franc succès en Australie, en Allemagne, en Angleterre et aux Pays-Bas. En France et Belgique, les adaptations n'ont connues que deux courtes saisons, qui n'ont pas remporté les faveurs du public. 

Renouvelée pour une 24e saison qui sera diffusée à l'hiver 2018, America's Next Top Model verra le retour à la présentation de l'icône Tyra Banks qui avait laissé sa place à Rita Ora dans le cycle 23. Toujours diffusée sur VH1 comme c'est le cas depuis l'annulation du programme par la CW en 2015, l'émission verra s'affronter comme chaque saison une quinzaine de candidats. Grande nouveauté pour cette future saison: plus aucune limite d'âge. Voilà une révolution qui promet encore de nombreux rebondissements. Pour conclure, notons que grâce à l'émission près d'une cinquantaine de candidats ont réussis à faire carrière dans le milieu de la mode et certains ont même réussis à se faire une place à la télévision, c'est le cas de Yaya Dacosta, Eva Marcille ou encore Nyle Dimarco