vendredi 14 avril 2017

Bishop Briggs: la nouvelle révélation de la scène alternative

En ce 14 avril 2017, Bishop Briggs débarque avec son premier EP éponyme. À l'occasion de la sortie de ce premier effort, The Melting POP a décidé de vous en dire davantage sur celle qui a signé son premier succès grâce au single "River" paru en début d'année 2016. Entre POP et trap-music la jeune artiste dévoile un univers qui ne devrait pas vous laisser indifférent.



Il y a un an, Bishop débarquait sur Soundcloud avec "Wild Horse" et "River" deux singles percutants. À cette époque, très peu d'informations ne filtrent sur la jeune femme. Pourtant tout le monde est déjà d'accord pour souligner son potentiel et son talent. Très vite, le bouche à oreille fait son travail et de partage en partage, d'article en article, le single "River" réussit à se faire une place dans les charts alternatifs américains. Cumulant à ce jour plus de trois millions d'écoutes sur Soundcloud et six millions de clics sur YouTube, le morceau fait son nid et inscrit son interprète sur la liste des artistes les plus prometteurs de la nouvelle scène alternative. Pour en arriver là, la jeune femme qui fêtera ses 25 ans en juillet prochain n'a pas suivi un parcours classique. Née Sarah Grace McLaughlin de parents écossais, l'interprète de "Wild Horses" passe les premières années de sa vie à Londres avant de démanger à Tokyo. Là-bas, sa passion pour la musique se développe, et entre cours de piano et premier pas dans une chorale, elle semble s'épanouir. Pourtant, c'est en chantant pour la première fois en public dans un karaoké Japonais que Sarah va comprendre qu'elle est faite pour la scène. Devenue accro aux bars karaoké, la jeune femme se met à écrire, à composer, et se destine à des études de musicologie. Diplômée d'une grande école Hong-Kongienne, elle déménage à 18 ans aux États-Unis pour poursuivre son cursus au Musical Institute de Los Angeles. Une fois arrivée au pays de l'Oncle Sam, l'artiste poursuit ses performances dans les bars du coin en se faisant appeler BishopBriggs, en référence à la ville où ont grandi ses parents. C'est à ce moment-là qu'elle est remarquée par un producteur qui décide de lui faire enregistrer ses premières démos. Très vite, la machine s'emballe et en mars 2016, Bishop se voit proposer un contrat d'enregistrement avec Island Record une filière d'Universal Music qui a notamment signé Justin Bieber et Shawn Mendes

Après quelques mois de travail et de nombreuses performances dans les plus grands festivals américains, Bishop Briggs propose enfin son premier EP. Riche de 6 tracks, ce premier effort qui contient les tubes "River" et "Wild Horses", et définit par la jeune femme comme un mélange de trap-music et de POP-moderne. Entièrement écrites et composées par ses soins, ses six premières pistes sont également teintées d'une soul envoûtante qui entraîne l'auditeur dans l'univers sombre et captivant de la jeune femme. Soutenu par une voix puissante, ce premier travaille séduit de bout en bout et nous fait languir d'entendre la suite. À l'affiche de Coachella, mais également en tournée à travers toute l'Amérique du Nord, Bishop ne semble pas avoir fini de nous séduire. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire