dimanche 2 avril 2017

#ITW: Big Junior - l'interview découverte

En février dernier, la formation française Big Junior débarquait sur le devant de la scène avec "Snii" un premier EP prometteur et bourré d'énergie. À l'occasion de la sortie de leur second court "Osiris" qui débarquera dans les bacs le 7 avril prochain, The Melting POP s'est entretenu avec Mathieu, Richard, Adrien et Johan, 4 musiciens atypiques et décalés qui n'ont pas fini de faire parler d'eux. Entretien avec un quatuor prometteur et bourré d'humour ! 



Comment a démarré l'aventure Big Junior ? 

Tout a démarré il y a un peu moins de deux ans. On se connaissait déjà avant, chacun avait monté ses propres projets. En formant Big Junior, on avait dans l'idée de faire de la musique qui nous plaise et qui puisse parler au public. On ne voulait pas d'un truc déjà vu ou déjà entendu. On voulait un truc qui frappe, mais on voulait aussi s'éclater sans trop se poser de question. 

Comment définiriez-vous le son Big Junior ?

C'est très simple, pour nous c'est de la Hip-Wave. On a essayé de faire quelque chose qui ne ressemble à rien de ce qui a déjà pu être entendu. En partant dans cette direction, on voulait éviter d'être placé dans des cases pré-construites. 

Votre premier EP est sorti en février dernier, vous pouvez nous raconter la genèse de ce projet ? 

Pour faire un peu d'humour, je dirais qu'on a parcouru le chemin, référence à Kyo ! (rires) Plus sérieusement, cet EP c'est une carte de visite, on voulait se présenter et faire découvrir notre univers. On a beaucoup répété pour élaborer "Snii" mais c'est aussi un projet impulsif. Pour le moment, on fait tout nous même. Mais bon, ce n'est que le début et si une major nous écoute et veut de nous, on ne dira peut-être pas non. Ça dépend, il faut négocier. (rires)

Le 7 avril, vous sortez "Osiris" le deuxième EP ...

Yes! ça débarque le 7 avril. Ici, on a voulu partir sur un projet plus mature, les compos sont plus travaillées, on a passé beaucoup plus de temps à l'écriture. "Osiris" c'est un nouveau départ pour Big Junior. D'ailleurs, on en profite pour remercier tous les Kiss Kiss Bankers, qui nous ont aidés à financer ce projet ! 

C'est difficile de se faire une place dans le milieu musical quand on débute, est-ce qu'il y a un parcours d'artiste ou de groupe qui vous inspire ? 

Euh Justin Bieber évidemment. Il a trop de sex-appeal (rires). Sinon Christophe Maé pour la régularité des compos et sinon Christophe Willem, grand, grand ,grand artiste ! (rires). On rigole évidemment. Après, dans les carrières qui nous font rêver on peut citer Damon Albarn, Gorillaz, The Do, Deluxe. C'est des parcours qu'on aimerait suivre, mais on n'a pas de grandes exigences. À partir du moment où on pourra vivre correctement de notre musique, on sera déjà très content! 

C'est quoi la suite ? 

Pour le moment on défend "Born To Cry" notre nouveau single qui donne bien envie de remuer du croupion avant l'été (rires). Sinon, chaque titre de l'EP est un single potentiel, donc on va en sortir d'autres et préparer de nouveaux clips. Ça arrive bientôt ! On a pas mal de dates de concert dans l'agenda et une grosse exclu pour la fête de la Musique. 

Vous lâchez le scoop pour les lecteurs de The Melting POP 

Allez ! On sera en concert pour la Fête de la Musique en compagnie de Deluxe sur le Port de Monaco. Sinon, juste avant l'été, on prépare un remake de 8 Miles. Ça sera 1 mile, centré sur nous, ça sera plus court, et ça coûtera moins cher ! (rires)

Sérieusement ? 

Non, non, c'est pour la blague, mais on prépare pas mal de choses, restez connecté ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire