lundi 10 avril 2017

#Music: lumière sur le phénomène Stupeflip

Digne de l'une des meilleures "attaques" d'Anonymous, l'annonce du retour de Stupeflip a fait grand bruit sur Internet. À peine ouverte, la campagne de financement participatif que le groupe avait débutée sur Ulule pour financer son nouvel album à exploser tous les compteurs. Paru début mars, l'album en question intitulé "Stup Virus" s'est même payé le luxe de signer le meilleur démarrage de leur carrière. Ovationnés depuis leurs débuts par la presse spécialisée, les membres du C.R.O.U ont réussi à tisser au fil de leurs opus, un univers musical et visuel aussi détonant que mystérieux. Au-delà de ça, ils ont également tracé ici et là, et sans que personne ne les voient venir, les lignes d'un parcours qui les guide aujourd'hui au sommet de leur reconnaissance artistique. Acclamé par les médias et désormais porté aux nues par le public, Stupeflip fait aujourd'hui office de référence dans le milieu de la musique underground francophone. Toujours à l'affût des dernières tendances, The Melting POP s'est penché sur le phénomène, lumière ! 



Pour le grand public, c'est au début des années 2000 que débute l'aventure Stupeflip. Pourtant, dès les années 90, King Ju et ses acolytes Cadillac et Mc Salo sont déjà sur les routes et dans les minis salles de concerts pour envoyer leur punchlines et faire résonner leurs instrus singulières. Rap, hip-hop, punk et sonorités éléctros Stupeflip frappe partout, surtout là où on ne les attends pas, et c'est ça qui va séduire le public. Insolent et perturbateur, le style Stupeflip fait mouche et le groupe signe avec BMG. Cependant, après deux albums ("Stupeflip" & "Stup Religion") dont les ventes resteront relativement confidentielles, BMG rompt son contrat avec le C.R.O.U et les membres du groupe suivront des trajectoires diverses durant les 5 années qui suivent. En 2010, le train se remet en marche et grâce aux soutiens des fans de la première heure, le 3e album "The Hypnoflip Invasion" débarque dans les bacs en février 2011. Toujours aussi explosif, ce nouvel album un brin moins agressif obtiendra les faveurs de plusieurs grands médias et la tournée qui en découlera sera couronnée de succès. Depuis lors, outre un EP en 2012, King Ju et sa bande délurée n'avaient plus vraiment fait parler d'eux. Malgré ce silence, ils ont surpris tout le monde à l'automne 2016 en lançant une campagne de financement participatif sur Ulule. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'initiative s'est transformée en réel succès, puisqu'en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, le groupe a réussi à amasser un peu moins de 500.000 euros pour produire et promouvoir son 4e album “Stup Virus”. Grâce à ce chiffre (d)étonnant, Stupeflip a même réalisé l'exploit de se classer sur la troisième marche des projets les mieux financés au niveau mondial sur la plateforme ! Les clés de ce succès sont dues à une attente du public, mais aussi à l'ingéniosité du Crou, qui en utilisant des techniques propagandistes et subliminales détournées avec humour ont réussi faire de leur projet une véritable aventure. 

Paru le 3 mars dernier, “Stup Virus”, est directement entré sur la 6e marche des charts avec plus de 6.600 ventes en première semaine. Toujours affublé de son esthétique singulière, ce 4e album permet aux fans de la bande de retrouver un Crou qui n'a rien perdu de l'énergie de ses jeunes années. Riche d'une vingtaine de pistes, “Stup Virus” séduit de par son écriture brute, même si elle l'est parfois trop, et ses productions hip-hop qui donnent envie de secouer la tête d'un bout à l'autre de l'album. Si les fans de la première heure semblent reprocher au groupe de s'être aseptisé pour séduire les radios et les oreilles plus chastes, on qualifiera plutôt l'adoucissement du Crou, d'évolution logique. De fait, n'oublions pas que malgré leur énergie débordante, King Ju et sa bande sont désormais de vieux adolescents de 40 ans, et peut-être qu'ils montrent enfin quelques signes d'apaisement et de maturité. Plus accessible, cet album reste néanmoins destiné à des oreilles aguerries, mais les fans de hip-hop y trouveront certainement leur bonheur. Après plus de 15 ans sur le devant de la scène, Stupeflip reste ce qui se fait de mieux en matière de sonorités urbaines sur le territoire francophone, et les amateurs du genre n'ont pas à bouder leur plaisir ... 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire