4 films LGBT à voir

Chez The Melting POP, on aime vous parler de tout, de rien, mais surtout de tout. Aujourd'hui, plus de deux ans après notre premier article consacré aux films LGBT à voir, nous avons décidé de vous présenter quatre nouveaux films pour lesquels nous avons eu des coups de cœur. Au programme drame, romance et sensualité, de quoi satisfaire les cinéphiles et les amoureux du genre. 


Une femme fantastique 


Actuellement en salle, "Une femme fantastique" est le dernier chef-d'oeuvre LGBT du réalisateur chilien Sebastián Lelio. Connu pour ses documentaires, le réalisateur qui a aussi été président d'honneur du Festival du Film d'Amour de Mons en 2015 offre avec ce long-métrage une mise en abîme dans le quotidien de Marina Vidal, une femme transsexuelle qui doit faire face au décès de son compagnon sexagénaire. Traitant de la différence d'âge, mais aussi de la question de la transsexualité, ce drame à deux angles est mené tambour battant par le talent de l'actrice et chanteuse chilienne Daniela Vega. Aussi forte que torturée, l'actrice transgenre porte ce personnage simple, mais unique en haut de l'affiche sans aucune fausse note. Considérée par de nombreux médias comme l'un des meilleurs films de l'été. "Una mujer fantástica" est à voir sans perdre une seconde.

Plan B


La vengeance est un plat qui se mange froid, mais lorsqu'on le consomme chaud ce plat peut se révéler aussi inattendu que délicieux. Voulant se venger de son ex-petite amie Bruno décide de se rapprocher du nouveau petit ami de celle-ci afin de s'immiscer au cœur de leur relation. Cependant, entre amitié et attirance il n'y a qu'un pas et le coup de foudre n'est peut-être pas très loin. Réalisé en 2009 par le jeune Argentin Marco Berger et suivant l'évolution de la relation amicale puis amoureuse de Bruno et Paolo, "Plan B" met en scène avec subtilité la remise en question de la sexualité d'un homme hétérosexuel. Une histoire honnête et touchante. 


Strapped 


Sombre, dérangeant et parfois onirique "Strapped" est un drame américain sorti en 2010. Réalisé par Joseph Graham, le film nous plonge dans le quotidien d'un jeune prostitué américain qui se retrouve pris au piège le temps d'une nuit dans un immeuble ou une bonne partie des locataires, chacun plus cliché les uns que les autres, vont devenir tour à tour les amants du mystérieux héros. Porté par la très bonne prestation de l'acteur Benjamin Bonenfant, ce huis clos se laisse suivre et intrigue le spectateur de bout en bout. On est loin du grand film d'auteur, mais on s'attache à ce personnage mystérieux qui ne dévoile à peu de choses près, jamais rien de lui. 


Weekend 


Difficile de contrôler ses sentiments et d'échapper au coup de foudre. Le temps d'un week-end, Russell et Glen vont en faire l'expérience. Entre complicité et intimité, ils vont se charmer, s'aimer et se séparer, le tout en l'espace de quelques jours. Aussi touchante que bouleversante cette histoire d'amour de l'anglais Andrew Haigh est l'une des plus belles créations du cinéma LGBT. Multi-récompensé, pour ne pas dire culte, ce film qui ne vous laissera pas de marbre fait partie de ces pépites à voir avec le cœur serré. Porté par un duo d'acteur talentueux (Tom Cullen et Chris New) et traitant à la perfection des relations sans lendemain, le film propose une représentation réussie de la vie moderne avec en toile de fond, la finesse d’un cinéma britannique teinté de délicatesse. Émouvant, "Weekend" est une histoire d’amour actuelle : passagère, brute et instinctive.

Commentaires

Nombre total de pages vues